La République en marche d'Emmanuel Macron est le parti le plus riche de France. Il pourra même espérer près de 100 millions de financement public les cinq ans à venir.

Grâce à sa victoire aux élections législatives, le parti d'Emmanuel Macron, La République en marche devient le plus riche de France. D’après les informations du Parisien, il pourra espérer 21 millions d’euros chaque année et touchera donc 100 millions d’euros de financement public au cours des cinq prochaines années, avec un premier versement prévu en juin 2018.

Au premier tour des législatives, le parti a récolté 6 390 871 voix soit 28,21% des suffrages exprimés qui lui permettent d'obtenir 9 millions d'euros. "Ses 314 députés lui rapporteront 12 millions d'euros", note le journal. Le parti qui ne demande pas de cotisations à ses membres pourra ainsi garder son système d’adhésion gratuite mais il devra néanmoins rembourser une partie de ses frais de campagne.

Le Parti socialiste et Les Républicains sont dans le rouge

Mais si le parti d'Emmanuel Macron n'a pas à se soucier de ses finances, ce n'est pas le cas de ceux de ses rivaux à la présidentielle. Le Parti socialiste est en effet dans une situation délicate. Avec 31 députés à l'Assemblée nationale, son financement public a été revu à la baisse. A partir du mois de juin, il ne touchera plus que 7 millions d'euros contre 25 millions d’euros pendant le quinquennat de François Hollande. Pour remédier à ce problème financier, certains ténors du PS ont d’ailleurs pensé à vendre le siège du parti, situé rue de Solférino. Le parti Les Républicains est lui aussi dans le rouge. Sa dette est d'ailleurs estimée à plus de 50 millions d’euros. Concernant le Front national, il devra également limiter ses dépenses pendant les cinq années à venir. En effet, le parti devra s'attendre à une baisse de ses subventions à hauteur de 500.000 euros, selon Le Figaro

À lire aussi - Laurence Haïm : son échange (très) tendu avec Emmanuel Macron

Publicité
En revanche, le MoDem de François Bayrou dispose de 42 députés est gagnant de ce financement public et s’assurera 3 millions d’euros par an durant toute la durée de la mandature. D’après Forbes, c’est "4 fois plus que ce que le Parti centriste touchait jusqu’à présent".

En vidéo sur le même thème : L'étonnante reconversion du siège du PS

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité