A l'occasion d'un énième débat, Emmanuel Macron s'en est pris à certains Français. Il a notamment expliqué pourquoi il n'aimait pas cette catégorie très spécifique de la population…
AFP

Emmanuel Macron : les bons et les mauvais "gilets jaunes"

Ils exprimeraient une "protestation légitime" pour une courte majorité de Français. Les "gilets jaunes", en dépit des multiples scènes de violence qui ont jalonné les manifestations continuent à bénéficier du soutien de 55% de la population d’après Le Monde. Le quotidien du soir, qui s’appuie sur un sondage Odoxa publié le 21 mars, indique également à quel point cette situation interroge, à l’Elysée. C’est pourquoi le chef de l’Etat l’assure : il a envie d’apporter une réponse à celles et ceux qui ont occupé les ronds-points. Mais pas tous…

Venu à Beaupréau-en-Mauges (Maine-et-Loire) pour débattre avec des élus, puis des écoliers, Emmanuel Macron a répondu pendant deux heures aux questions des élèves de CM2 et de 6ème. "C’est quoi les ‘gilets jaunes’ ?", demande d’ailleurs l’un des enfants, rapporte Le Figaro. "La vraie question c’est : ‘qui c’est les ‘gilets jaunes’ ? En décembre, c’étaient des gens qui se disaient : ‘ce n’est pas juste on travaille et on ne vit pas bien’", explique alors le locataire de l’Elysée. Non sans préciser, il y a des bons et des mauvais "gilets jaunes".