Emmanuel Macron a un défaut qui peut coincer avec la fonction présidentielle. Une fâcheuse habitude que lui reconnaissent même ses proches...
AFP

Le défaut d’Emmanuel Macron : Aurore Bergé se confie

Quand on enfile le costume de président, il y a quelques règles de bienséance à respecter. Emmanuel Macron a toutefois du mal avec l’une d’entre elles : la ponctualité. Un défaut que lui a même concédé Aurore Bergé, porte-parole des députés LREM, lundi 8 octobre sur Franceinfo. Elle a déclaré tout en retenue avec un petit sourire : "Il est parfois en retard".

"Parfois" ? Ce manque de ponctualité semble plus fréquent qu'il n'y paraît pour le "maître des horloges". Depuis le début de son mandat, Emmanuel Macron a fait attendre de nombreux interlocuteurs, à l’image d’Angela Merkel, la chancelière allemande, Pedro Sanchez, le chef du gouvernement espagnol ou encore Vladimir Poutine, le président de la Russie, rapporte le Huffington Post.

Le président de la République n’est pas uniquement en retard lors de ses rendez-vous individuels. Emmanuel Macron a aussi fait attendre des assemblées. En mai 2017 pour son premier sommet du G7 en Sicile, il est arrivé avec 15 minutes de retard à la réunion entre les différents chefs d’Etat, indique Gala.

Quelques mois plus tard, en novembre, lors du sommet européen en Suède, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, n’a pas manqué de lui faire remarquer son manque de ponctualité. Ayant attendu Emmanuel Macron pour débuter sa conférence de presse, il glisse en introduction : "J’ai d’abord attendu que la France d’En marche ! puisse prendre place avant de commencer mon discours", rapporte Franceinfo.

A lire aussi : Ces mystérieux SMS qu'envoie Emmanuel Macron tard le soir

Le défaut d’Emmanuel Macron : un retard record

Cette fâcheuse manie pourrait ternir son image auprès de ses homologues mais pas seulement. En France aussi. C’est sur le territoire national qu’il détient son record de retard. En déplacement à Toulouse en septembre 2017, Emmanuel Macron devait être de retour à Paris à 15 heures. Au final, il se fera à 18 heures car "le président estime que c’est son devoir de prendre son temps avec les gens" explique l’Elysée dont L’Express se fait l’écho.

Si cette fois-ci, il n’était pas particulièrement attendu, plus récemment, un retard est passé moins inaperçu. Le 27 juin dernier, le chef de l’Etat est attendu à 15h15 pile à l’Elysée pour la signature de la loi sur la réforme de la SNCF. Emmanuel Macron arrivera avec 35 minutes de retard soit à 15h50, indique Quotidien.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.