Invitée ce mardi sur BFM TV, la ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie, a réagi sur la décision du Conseil d'Etat d'annuler les tarfis réglementés d'EDF. Elle a affirmé que les prix d'électricité ne seront pas augmentés avant le mois d'août.
© AFPAFP

© AFP

Que les ménages se rassurent, ils ne verront pas leurs factures électricité augmenter le mois prochain. Du moins c'est ce qu'a affrimé ce mardi Ségolène Royal sur BFM TV et RMC. Invitée dans l'émission de Jean-Jacques Bourdin, la ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie, a indiqué que les tarifs d'EDF ne seraient pas augmentés d'ici août (voir vidéo ci-dessous) malgré la décision du Conseil d’État contraignant le gouvernement à faire payer une facture d'électricité rétroactive à la plupart des foyers français.

"Pas de coût supplémentaire" concernant les tarifs de l'électricité

Le Conseil d'Etat avait annulé jeudi dernier les tarifs réglementés pratiqués par EDF pour la période allant d'août 2012 à août 2013. La hausse des tarifs de 2 % attribuée au premier fournisseur d'électricité de l'Héxagone par le gouvernement Ayrault, en 2012, avait été jugée insuffisante par la haute juridiction administrative. Des tarifs qui seront pourtant maintenus jusqu'en août, selon Ségolène Royal. Cette dernière a également affirmé qu'il n'y aurait "pas de coût supplémentaire par rapport à ce qui avait été promis" concernant les tarifs de l'électricité. "Et donc je vais trouver une solution (...) de bon sens, concrète, conforme aux textes et aux règles pour qu'il n'y ait pas d'augmentation sur cette période entre aujourd'hui et le mois d'août", a-t-elle ajouté.

La ministre a par ailleurs rappelé que 28 millions de consommateurs sont concernées par ce rattrapage éventuel prévu par la décision du Conseil d'Etat : "C'est bien pour faire en sorte qu'il y ait du bon sens, de la justice, et de la protection des consommateurs à un moment où le pouvoir d'achat est en berne". Ségolène Royal a prévenu qu'elle envisageait une discussion avec le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg pour ensuite demander un arbitrage au Premier ministre Manuel Valls car ce sont des "sujets considérables".

Ségolène Royal: "Je ne souhaite pas de hausse du prix de l'énergie"

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.