Si la rumeur court sur les infidélités de certains anciens présidents, il s’avère qu’une ancienne première dame n’a pas hésité non plus à sauter le pas. Joëlle Chevé révèle son identité dans L’Elysée au Féminin, sorti aujourd’hui.

Toujours solidaire et pourtant souvent reléguée' dans l’ombre, le statut de première dame reste un défi de taille pour celles qui doivent en endosser le costume. C’est justement à cette fonction aux contours floues et à celles qui l’ont habité que Joëlle Chevé a consacré son ouvrage, L’Elysée au féminin, sorti ce mercredi.

Dans le chapitre consacré à Danielle Mitterrand, elle révèle notamment que François Mitterrand n’est pas le seul à avoir eu des relations extra-conjugales. Son épouse a eu longtemps "un ami", Jean. "Il y a les vacances à Hossegor où elle rattrape le temps perdu par la sage petite résistante et la trop jeune mariée et où elle se fait belle pour aller danser avec… Jean. Là est le grand tournant de sa vie personnelle et l’acte fondateur de la singularité de leur couple", écrit Joëlle Chevé.

François Mitterrand était parfaitement au courant et l’acceptait. A des proches qui l’aurait questionné sur cette situation, il aurait répondu : "On ne peut pas demander à une femme plus qu’on ne lui donne".

Un homme connu de ses proches

Jean est professeur de gymnastique et sportif. C’est lui qui "a initié les fils Mitterrand au ski et aux balades dans la montagne au volant de sa Dauphine Gordini", apprend-t-on. "Danielle l’a logé rue Guynemer et, plus tard, rue de Bièvre et pour les vacances, à la ferme landaise de Latché", écrit également l’historienne. Elle cite aussi un passage de Les trois vies de Danielle Mitterrand, dans lequel Gilbert Mitterand, raconte que lui et son frères connaissaient bien "l’ami de maman". Ils n’avaient toutefois pas conscience qu’il était "l’amant".

Publicité
Quand François Mitterrand est élu président de la République, de Jean il n’est visiblement plus question relève Joëlle Chevé. Evoquant les débuts du couple présidentiel à Elysée, elle écrit à propos de Danielle Mitterrand : "Sa vraie vie est toujours entre la rue de Bièvre et Latché, mais Jean n’est plus là ? Est-ce lui, est-ce elle qui a mis finà leur relation après l’élection ? A-t-elle espéré reprendre une vie commune avec François, contraint par sa fonction de mettre fin à sa double vie ? Est-ce François qui lui a demandé – ‘’La femme de César ne fois pas être soupçonnée…’’ ?".

Vidéo : Brigitte Macron et Bernadette Chirac : le déjeuner confidentiel

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité