Anne Sinclair a profité de son dernier livre et de la promotion de ce dernier pour dire ce qu’elle pensait de plusieurs personnalités du monde de la télé et de la politique. D’ordinaire discrète, la journaliste s’est quelque peu lâchée. 

Anne Sinclair n’y a pas été avec le dos de la cuillère. Invitée de l’émission "C à vous" mardi pour évoquer la sortie de son livre Chronique d’une France blessée, la journaliste n’a pas hésité à tirer sur les différentes personnalités qui rythment actuellement l’actualité. Nicolas Sarkozy qui vient récemment de marquer sa rupture avec le monde de la politique en acceptant un poste chez AccordHotel a ainsi été traité de "mauvais président". Dans un passage de l’émission repéré par Closer, l’ex-compagne de Dominique Strauss-Kahn a expliqué : "J’ai trouvé surtout que la manière dont a tourné le quinquennat à partir de 201 et sa ‘Buissonisation’ qui n’est plus rappeler, (…) le fait qu’après les attentats de Nice il ait eu une attitude très irresponsable – alors qu’il fallait concilier les France, il a voulu diviser les France et attiser les peurs". Et la journaliste d’insister : "Non ! Ce n’était pas mon homme politique préféré".

A lire aussi Anne Sinclair évoque les infidélités de DSK et balance sur Valérie Trierweiler

"Trinquer avec Marine Le Pen veut dire quelque chose"

Publicité
Mais l’ancien président de la République n’était pas le seul dans son viseur. Sur France 5 toujours, Anne Sinclair a également critiquer l’émission de Karine Le Marchand, "Une ambition intime" et la posture que sa consœur y a adoptée. "Trinquer avec Marine Le Pen veut dire quelque chose, a-t-elle déploré. On avait l’impression qu’il n’y avait plus de symbole, plus de raisonnements, plus de rationalité, il n’y a plus qu’une mousse de choses".

Dans son livre qui sort ce mercredi et dont Closer a pu consulter des extraits, Anne Sinclair étrille aussi Brigitte Macron au sujet de sa tenue vestimentaire aux obsèques de Michel Rocard en juillet 2016. "N’ayant pas été à la cérémonie pour Michel Rocard aux Invalides, je veux me faire confirmer ce qu’on m’a rapporté : Brigitte Macron est arrivée dans une tenue trop habillée, avec des stilettos qui, sur les pavés de la cour d’honneur avaient davantage un air de Fashion Week qui de recueillement devant le leader de la gauche disparu", écrit-elle.

En vidéo - Pourquoi Anne Sinclair a repoussé François Hollande 


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité