Soupçonné de conflits d'intérêts, le conseiller de François Hollande vient d'annoncer sa démission auprès de l'Elysée.
© AFPAFP

© AFP

Il n'aura pas fallu très longtemps pour que le conseiller de François Hollande soit évincé. Un jour après la publication de l'enquête de Mediapart accusant Aquilino Morelle de conflits d'intérêts lorsqu'il travaillait pour l'IGAS, ce dernier a annoncé ce vendredi sa démission.

Lire aussi: Le conseiller de François Hollande, suspecté par Mediapart de prise illégale d'intérêts

Ce matin, nous apprenions que l'IGAS n'avait jamais été mise au courant de l'acitivité de "conseil" qu'il menait en parallèle avec le laboratoire danois Lundbeck.

Dans la matinée, le premier secrétaire du parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, évoquait clairement son éventuelle démission sur le plateau d'I>Télé. L'interssé indique que cette décision lui permettra de répondre librement à ces "attaques" et soutient qu'il n'a jamais été mis en situation de conflits d'intérêts.

Si les faits sont avérés, Aquilino Morelle pourrait être poursuivi pour "prise illégale d'intérêts".

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.