Il n'est pas forcément besoin d'avoir une importante somme d'argent à placer pour accéder à diverses solutions pour épargner et réaliser des gains. Voici quelques méthodes.
Où placer 500 euros en toute sécurité ? Istock
Sommaire

La stratégie pour placer 500 euros dépend de la situation de chacun : aura-t-on rapidement besoin de cet argent ? Est-il notre seule épargne ou un surplus en complément d’autres solutions ? "Que j’ai 500 000 ou 500 euros, les questions à se poser sont quelle est la somme dont je vais avoir besoin à court, moyen et long terme ? À quoi je veux que cet argent serve" résume Laurent Porquiet, directeur du cabinet de gestion du patrimoine Herez.

Si j’ai besoin des 500 euros rapidement : les livrets d’épargne

Si votre aversion aux risques est limitée ou que vous aimeriez que l’argent soit disponible rapidement, se tourner vers les livrets d’épargne reste la solution la plus pratique. Le plus connu et accessible reste le Livret A. Il est particulièrement utilisé pour de l’épargne de précaution car l’argent est accessible immédiatement, notamment en cas de crise. Cela s’est vu lors de la crise pendant l’épidémie de coronavirus : l’encours du Livret A a atteint 312 milliards d’euros, avec la troisième collecte mensuelle de l’histoire de ce placement puisque les Français y ont placé 5,47 milliards d’euros en avril.

Le livret A est pourtant très réglementé : chaque personne ne peut en posséder qu’un seul, et le compte est plafonné à 22 950 euros, un montant fixé par un décret en 2012. Surtout, le taux de rémunération des avoirs est réglementé. Depuis février 2020, son calcul se base sur la moyenne semestrielle du taux d'inflation et des taux interbancaires à court terme, avec un arrondi calculé au dixième de point le plus proche. Toutefois, il ne peut être inférieur à 0,5%. C’est son taux en 2020. Ainsi, si l’inflation est supérieure à 0,5% (par exemple 1,1% en 2019), placer ses sous dans un livret A revient au final à perdre un peu d’argent.

Un autre livret au même taux de rémunération existe, le livret de développement durable et solidaire. Le plafond est de 12 000 euros et tout le monde peut en détenir un. Attention toutefois, contrairement à ce que son nom indique, l’épargne ne finance pas nécessairement des investissements plus vertueux "Il ne remplit pourtant pas sa promesse de 'fléchage'" prévenait en 2017 un rapport de parlementaires.

D’autres livrets un peu plus rémunérateurs sont toutefois accessibles. C’est le cas du Livret d’épargne populaire, qui n’est possible de détenir que si l’on n’a des revenus modestes : pour une personne seule, la part fiscale doit être inférieure à 19 977 euros. Les intérêts sont un peu supérieurs à ceux du livret A, à 1% en 2020. On ne peut cependant placer moins d’argent que sur le livret A puisque le plafond est fixé à 7700 euros hors intérêts.

J’ai besoin de cet argent dans quelques mois : le crowdfunding

Les personnes peuvent se tourner vers le financement participatif si elles désirent avoir de biens meilleurs rendements et sont prêtes à ne pas utiliser leur argent pendant un peu plus de temps. "C’est la forme qui pourrait se rapprocher le plus du sur-mesure pour un patrimoine peu important", explique Marc Morin, gérant associé du cabinet de gestion du patrimoine Avesta. Le financement participatif n’est pas que du don : il est possible de prêter de l’argent directement à une entreprise, dans le cadre du crowdlending, voir d’en devenir actionnaire avec le crowdequity. Une dernière solution est d’investir dans le financement participatif immobilier, qui finance des projets définis dans toute la France. Cette solution offre des taux alléchants en quelques mois seulement : parfois plus de 10% de taux d’intérêt, rendus en deux ou trois ans. Le ticket d’entrée est parfois supérieur à 500 euros mais certains projets démarrent à partir de 500 euros. Attention toutefois, le remboursement est lié à la réussite du projet que vous financez : en cas d’échec, vous pouvez tout perdre et il peut également y avoir des retards de remboursement.

Si je n’ai pas besoin de cet argent à long terme : assurance-vie et PER

Ces 500 euros à investir sont un bonus imprévu qu’il est possible de faire travailler pendant longtemps ? Plusieurs solutions s’offrent à vous :

Il est possible de placer en toute sécurité son argent dans une assurance-vie. 8 ans après l’ouverture du compte, la fiscalité sur les retraits diminue fortement et vous pouvez bénéficier d’abattements. Ce placement financier reste sécurisé et la rémunération meilleure que celle des livrets.

Un autre placement possible est une Société civile de placement immobilier (SCPI). Les SCPI sont un placement collectif permettant d'acquérir des biens immobiliers (bureaux d’entreprises, locaux…) via un gestionnaire spécialisé. Cette solution est à la mode : en 2019, 8,9 milliards d’euros ont été collectés par les SCIP, un record. Les intérêts peuvent monter à 4% et il est possible d’y investir des petites sommes. Mais en raison des frais d’entrée, il faut attendre quelques années pour que le placement soit rentable.

Il est également possible de placer cet argent en bourse. "Plus l’horizon est long, moins le risque de perdre en bourse est fort" recommande Laurent Porquiet. La bourse est en effet fortement volatile d’une année sur l’autre, et peu subir de graves crises, comme celle du coronavirus en 2020, où elle peut mettre plusieurs années à retrouver son niveau. Mais à long terme, elle reste un placement assez sûr. Il est conseillé de comparer et étudier le marché avant de choisir où investir. On peut aussi placer son argent sur un Plan d’épargne actions ou des comptes titres "mais il faut regarder les frais d’entrée et de garde qui peuvent être très importants proportionnellement pour ces petits montants", prévient Marc Morin.

Enfin, si vous pouvez attendre jusqu’à la retraite pour profiter de cet argent, on peut se renseigner sur le Plan Épargne Retraite. Comme son nom l’indique, l’objectif de ce placement est d’obtenir un complément de revenu à la fin de sa vie professionnelle. Le placement peut être particulièrement intéressant si votre entreprise a une politique d’abondement : pour chaque euro que vous placez, elle peut ajouter jusqu’à 300% de la somme sur ce compte, dans la limite du plafond légal, via de la participation, un intéressement, ou même des versements volontaires. Dans le meilleur des cas et si vous avez au moins un an d’ancienneté, elle peut verser 1500 euros en plus de vos 500 euros.

De nombreuses solutions s’offrent à vous en fonction de votre situation. Comme tout placement, il est important de se poser les bonnes questions pour trouver l’option qui vous convient le mieux.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.