Ecouter l'article :

Les arnaques aux faux investissements se multiplient ces dernières semaines. Faites attention aux escroqueries concernant l'achat de places de parking...
Arnaque au parking : comment ne pas se faire avoir ?IllustrationIstock

C'est l'association de consommateurs UFC-Que Choisir ? qui donne l'alerte. Une nouvelle escroquerie fait fureur en ce moment. Des individus mal intentionnés se font passer pour des conseillers en investissements financiers et vous promettent de vous faire gagner beaucoup d'argent. Ils vous persuadent de faire l'achat d'une ou plusieurs places de parking dans un aéroport européen, que vous pourrez louer par la suite. Ce placement qui vous coûte 10 000, parfois 15 000 euros, vous permettrait de gagner 14% annuellement. Une fois que vous avez envoyé l'argent, il vous est impossible de le récupérer ou même de contacter le prétendu conseiller financier qui aura déjà disparu. 

Dans un communiqué, l'Autorité des marchés financiers (AMF) et l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) mettent en garde contre ces arnaques à l'investissement. Les deux organismes estiment que la période actuelle d'épidémie a tendance à augmenter les escroqueries. En effet, les Français, davantage enfermés chez eux, ont un usage plus régulier d'Internet. Ils sont donc plus exposés aux risques. Aussi, les arnaqueurs utilisent énormément les "valeurs refuges", investissements supposés sécuriser votre patrimoine malgré la crise actuelle. Depuis le début de l'année, les victimes de l'arnaque au parking ont perdu 58 000 euros en moyenne, pour un total de 2,3 millions d'euros de perte. Des chiffres qui se situent probablement en dessous de la réalité étant donné qu'ils ne concernent que les personnes ayant contacté l'AMF. 

Comment échapper à ces arnaques ? 

Pour éviter de se faire avoir, l'AMF préconise entre autres de ne pas divulguer ses données personnelles sur Internet, ni par courriel ou autre. Aussi, elle conseille de ne pas répondre aux appels téléphoniques indésirables. Avant de faire ce genre d'investissements, faites des recherches approfondies. Certains sites frauduleux peuvent s'avérer extrêmement crédibles : usurpation de l'identité d'un véritable conseiller financier, pages internet fournies et sans faute d'orthographe, affichage d'organismes partenaires fiables… Par exemple, la société Vinci Concessions a porté plainte contre X pour escroquerie. Le nom de l'entreprise a effectivement été utilisé comme faux partenaire pour crédibiliser un site malveillant. Si vous avez un doute, vous pouvez également consulter les "listes noires des sites internet et entités non autorisés" mises à disposition par l'Assurance Banque Épargne et qui recense un certain nombre de sites frauduleux. 

Que faire si c'est déjà trop tard ? 

Si votre virement a déjà été effectué, vous avez très peu de chance de revoir la couleur de votre argent un jour. Vous faire rembourser relève presque de l'impossible : bien que vous soyez victime d'une arnaque, c'est bien vous qui avez fait la transaction. La première chose à faire est de porter plainte et de prévenir votre banque. N'hésitez pas à contacter les entreprises définies comme partenaires du site, comme Vinci Concessions, pour qu'elles puissent prévenir leurs utilisateurs de l'existence de l'arnaque. 

Vidéo : Placements frauduleux : comment éviter l'arnaque ?

Investissez dans une Location Meublé Non Professionnel (LMNP) et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.