Interview. La candidate Lydia, qui avait participé à Pékin Express avec son compagnon de l'époque, vient d'être victime d'une arnaque qui fait des ravages sur la toile. Désemparée, la jeune femme nous raconte sa triste mésaventure.
Lydia (Pékin Express) victime d'une arnaque : elle raconte sa triste mésaventure©Studio 89 Productions/M6Capture vidéo

L'ex-candidate de Pékin Express victime d'une arnaque

Une arnaque qui fait des ravages sur la toile. Le 27 juillet dernier, Lydia, ancienne candidate de l'émission Pékin Express édition 2019, a été victime d'une arnaque sur Internet.  C'est via un message privé envoyé sur son compte Instagram qu'elle a été interpellée par une femme en détresse. Cette dernière lui demande si elle souhaite gagner de l'argent facilement en 48h. Une offre dont l'ex-candidate n'a pas prêté attention jusqu'à ce que trois jours plus tard, elle accepte finalement de lui venir en aide."Elle me dit qu'à cause du Covid, elle et son mari vont bientôt mettre la clé sous la porte et elle m'explique que si je veux, je peux prendre un pourcentage mais je lui dis que je gagne ma vie en travaillant donc si je peux les aider, je le ferai. Je lui dis clairement que je n'en veux pas de son argent". La femme en question lui promet de lui faire un virement bancaire et elle n'aura par la suite qu'à lui renvoyer cet argent.

Méfiante de prime abords, l'ex-candidate de Pékin Express accepte finalement de lui donner son RIB. "Elle me donne le numéro de son mari pour que je l'appelle, il m'assure que tout va bien", nous explique-t-elle.

Un chèque volé

Après avoir reçu 2300 euros sur son compte, Lydia reçoit quelques heures plus tard de nombreux appels de la femme, qui la pousse à lui renvoyer l'argent le plus rapidement possible. "Elle commence à m'harceler. En plus, je vois que c'est un chèque et pas un virement et comme je n'arrive sur Paris que dans quelques jours, je lui explique que je ne peux pas faire le virement tout de suite". Pressée par son interlocutrice qui lui téléphone plusieurs fois par heure, Lydia accepte finalement de lui envoyer 1800 euros via une carte prépayée.

Ce n'est que le lendemain, lorsqu'elle décide de passer à sa banque que la jeune femme découvre la supercherie. A la banque, on lui informe qu'un chèque déposé sur son compte n'a pu être accepté faute de provision suffisante. Il s'agit en réalité d'un chèque volé. Lorsque Lydia tente de contacter la femme sur Instagram, elle découvre que toutes leurs discussions ont été supprimées et qu'elle n'a plus aucun moyen de la contacter.

Totalement flouée, elle décide de se rendre au commissariat mais sur place, elle déchante rapidement. On lui explique que l'affaire sera sans aucun doute classée sans suite. "Je m’effondre littéralement en larmes. Je travaille du lundi au samedi, on met de côté et au commissariat ont me dit que ça sera sans suite. On me dit que l'affaire prendra du temps, que cela doit passer devant le procureur et qu'il y a des gens qui sont dans des situations bien pires".

Loin de se laisser abattre, Lydia décidera tout de même de porter plainte.

Vous souhaitez participer au salon des seniors ? Obtenez une invitation gratuite et venez nous rencontrer en cliquant ici >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.