Dominique Resch, enseignant dans un quartier Nord de Marseille, a sorti un livre réunissant 200 perles entendues en classe tout aussi charmantes qu'amusantes. Ce recueil de répliques compilant sens de la répartie, bons mots, poésie, affirmations loufoques ou  étonnamment philosophiques, est une vraie bouffée d'air frais.

Les élèves de Dominique Resch n’ont pas la langue dans leur poche ! Professeur dans un lycée des quartiers nord de Marseille, Dominique Resch a pris un malin plaisir à noter pendant 30 ans les paroles savoureuses et spontanées de ses élèves. Il a compilé les meilleures répliques dans un livre intitulé "Mes élèves sont formidables : 200 perles entendues en classe" et illustré par Zep, le papa de Titeuf, dont ses dessins et son humour accompagnent délicieusement ces perles. Primaire, collège, lycée, tous les âges sont au rendez-vous.

"M’sieur, vous avez le livre du professeur avec toutes les réponses. C’est louche"

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici quelques exemples de perles. On commence par le primaire avec la bonne remarque de Karine, 7 ans, qui ne doit pas savoir que le Petit Chaperon rouge est une fille et un personnage fictif : "Le Petit Chaperon rouge, s’il avait bien fait sa lecture, il aurait su qu’il y avait le loup". Perspicace... ou presque comme  Marius, 7 ans : "Les filles c’est le contraire de nous. Elles se mettent assises pour faire pipi, mais pas caca". Farid, 8 ans, un garçon très futé : "Pour faire zéro faute, on n’a qu’à pas la faire, la dictée". Allez, on laisse les petits tranquilles, avec, comme clap de fin, ce mot de Vincent, 7 ans, trouvé à la fin d’une récréation : "Je suis aller fer ma vit". Pour l’orthographe, on repassera.

Direction le collège. Place à Mathias, 10 ans, fraîchement arrivé en sixième : "Madame, je peux venir avec vous ? J’ai deux heures de sperm". Dans un autre style, cette assertion d’Ichem, 12 ans : "Franchement, moi je dis, le réchauffement de la terre, c’est chaud". Un rien désarmant, citons Babacar, 14 ans, concernant le peintre Edouard Manet : "Il a peint le collège, c’est pour ça qu’il porte son nom".

On quitte le collège pour rejoindre le lycée. Erwan, 16 ans, un brin philosophe : "Le lycée c’est comme Disneyland sauf qu’on fait la queue dans les couloirs pour des attractions moins marrantes". Hugo, 16 ans, qui prétend que la triche n’est pas un crime : "Mais m’sieur, si j’ai triché, c’est parce que je voulais une bonne note. C’est quand même pas un crime de vouloir une bonne note, si ?". Andy, 15 ans, un garçon insolent : "M’sieur, si vous voulez qu’on réponde juste, avouez que ce serait plus simple si vous nous donniez la réponse".

Tous ces bons mots recueillis de l’école primaire au lycée nous font bien rigoler ! Les réflexions spontanées, candides des élèves plus jeunes révèlent parfois involontairement des indiscrétions sur la vie de leurs parents. Dominique Resch ne s’est pas privé à nous faire partager ses perles à travers ce recueil  idéal pour nous faire changer les idées, faire le plein de bonne humeur et de légèreté. Vous refermez ce livre avec le sourire aux lèvres et le doux souvenir de l’innocence de votre enfance. "Mes élèves sont formidables : 200 perles entendues en classe" est paru depuis le 19 mars aux éditions Autrement. Dominique Resch a confié au journal La Provence qu’il y a même des élèves  qui en rajoutent et qui viennent donner des bons mots pour figurer dans le prochain livre.  Comme le dirait Méline, une petite philosophe de 12 ans : "La vie, c’est fait pour rester vivant".

Voir en vidéo sur le même thème : Comment bien tricher en cours ?

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Comment bien tricher en cours ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.