Ce 26 février sort au cinéma un biopic consacré à la diva hollywoodienne des années 30 Judy Garland, interprété Renée Zellweger. À la fin de sa vie, l'actrice s'est battue contre plusieurs démons dont la toxicomanie, la dépression et de nombreux échecs sentimentaux. Retour sur les drames de la star du Magicien d'Oz.
Toxicomanie, tentative de suicide, échecs sentimentaux : les drames de la vie de Judy Garland©Clarence Sinclair Bull Creative Commons

Judy Garland : une star hollywoodienne dépendante aux amphétamines

Judy Garland : une star hollywoodienne dépendante aux amphétamines© Capture vidéo

Ce 26 février sort en salle un biopic intitulé Judy consacré à la star des années 30 Judy Garland, interprété par l’actrice Renée Zellweger. Grâce à son interprétation remarquée, Renée Zellweger remporte le prix de la meilleure actrice aux SAG Awards 2020 pour ce drame biographique.

Judy Garland met un pied dans le monde du cinéma dès sa plus tendre enfance. À l’âge de 13 ans, en 1935, elle rejoint la société de production Metro-Goldwyn-Mayer qui lui offre des rôles de petite fille modèle américaine des années 30. On la retrouve dans La Fiesta de Santa Barbara aux côtés de ses deux sœurs Mary Jane et Virginia. Mais ce n’est que quatre ans plus tard que l’actrice crève l’écran dans le film Le Magicien d’Oz où elle interprète le rôle de Dorothy, une jeune fille originaire d’une ferme du Kansas qui se retrouve transportée au royaume magique des Munchkins. Un film qui lui permet de remporter un Oscar spécial de la “meilleure jeune actrice”, à l’âge de 17 ans en 1940.

Malheureusement, l’envers du décor est bien moins glorieux pour l’actrice. Lors du tournage du Magicien d’Oz, les acteurs étaient très malmenés. Les journées de tournage commençaient à 5h pour se terminer à 20h. Judy Garland, âgée de 16 ans lors du tournage, devait porter un corset qui la faisait souffrir afin de camoufler sa poitrine puisque son personnage devait être âgé de 12 ans. Parallèlement à cela, la société de production la rationnait en nourriture, estimant qu’elle était en surpoids. Le réalisateur du film, Victor Fleming, n’hésitait pas à la maltraiter en lui donnant des claques. En dépression, elle a commencé à prendre des amphétamines. Une drogue qui était distribuée par la société de production afin que les acteurs puissent refaire le plein d'énergie en vue des longues heures de tournage.

Malgré son succès grandissant et son Oscar en poche, la jeune actrice est peu à peu évincée de la société de production. Malheureusement, elle  gardera à vie ses problèmes de dépendance.

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.