Ce 5 février s'est éteint Kirk Douglas, l'un des monstres sacrés du cinéma Hollywoodien à l'âge de 103 ans. Tout au long de sa carrière d'acteur, la star a toujours eu une relation très spéciale avec l'Hexagone. Zoom sur ce célèbre francophile qui considérait la France comme son deuxième pays.

Ecouter l'article :

Mort de Kirk Douglas : sa déclaration d’amour à la Franceabacapress

Décès d’une légende du cinéma hollywoodien

Ce 5 février s’est éteint le célèbre acteur américain Kirk Douglas à l’âge de 103 ans. “C’est avec une immense tristesse que mes frères et moi vous annonçons que Kirk Douglas nous a quittés aujourd’hui à l’âge de 103 ans. Pour le monde, il était une légende, un acteur de l’âge d’or du cinéma (...) mais pour moi et mes frères, Joel et Peter, il était simplement papa”, a écrit Michael Douglas sur les réseaux sociaux.

La légende du cinéma des années 60 avait brillé dans Vingt Mille Lieues sous les mers, Les Vikings, Les Sentiers de la gloire ou encore dans le film Spartacus du célèbre réalisateur Stanley Kubrick. Mais l’artiste avait également tourné à quelques reprises pour le cinéma français dont Un acte d’amour aux côtés de l’actrice Brigitte Bardot et dans le film de René Clément Paris Brûle-t-il ? en 1966.

Celui qui considérait la France comme son deuxième pays a toutefois regretté de ne pas avoir plus tourné avec de grands réalisateurs français tels que François Truffaut ou encore Claude Lelouch. “J'aime leur façon de travailler. Cela me donne l'impression que c'est plus simple. On prend une idée, on travaille ensemble. On ne se sent pas obligé de faire quelque chose de très très grand pour gagner des millions. Ça me plairait de faire un film avec un bon metteur en scène et de rester pendant huit, dix semaines”, avait-il confié lors d’une interview en 1978.

Kirk Douglas : sa déclaration d’amour à la France chez Michel Drucker

Invité dans l’émission Studio Gabrel présenté par Michel Drucker en 1995, Kirk Douglas n’a pu s'empêcher de déclarer son amour à la France, préférant même visiter le pays plutôt que de faire la promotion de son dernier roman Dernier Tango à Brooklyn. “Je ne veux pas parler de mon livre, je ne veux pas discuter d’un film parce que cet après-midi ma femme et moi, nous avons fait une petite promenade dans la ville, sur la rive droite, nous avons traversé le pont Alexandre III vers la rive gauche et vous ne vous savez pas la beauté de Paris. Vous l’acceptez parce que vous êtes d’ici. Je suis très content d’être ici (...) À Paris j’ai fait la connaissance de ma femme il y a 42 ans”, avait-il affirmé.

Sommeil - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.