Le monde du cinéma est en deuil. Le célèbre acteur Claude Brasseur s'est éteint tragiquement à l'âge de 84 ans, a annoncé son agent ce mardi à l'AFP.
Mort de Claude Brasseur à l'âge de 84 ansabacapress

Claude Brasseur vient de s'éteindre à l'âge de 84 ans

Claude Brasseur n'est plus. Ce mardi 22 décembre 2020, le célèbre comédien s'est éteint tragiquement à l'âge de 84 ans. Une information dévoilée par son agent à nos confrères de l'AFP

L'artiste restera l'un des acteurs les plus appréciés de sa génération. Au total, Claude Brasse compte plus de 130 films à son actif dont plusieurs devenus de grands classiques du cinéma français. On se souvient notamment de sa prestation remarquée dans Un éléphant ça trompe énormément. Un long-métrage qui lui avait permis de remporter son premier César en 1977 dans la catégorie du Meilleur acteur dans un second rôle. Depuis, d'autres succès cinématographiques se sont ajoutés à son palmarès dont Une histoire simple, Le Souper, La Boum ou encore La Guerre des polices pour lequel il remporta son deuxième César en 1980. Sans oublier son mythique rôle de Jacky Pic dans la série de films Camping.

Claude Brasseur : ce jour où a évité le pire lors d'une compétition sportive

Avant d'être un acteur adulé par des millions de Français, Claude Brasseur était dans sa jeunesse un passionné de sport à risques. En 1964, il avait participé aux Jeux Olympiques d'Innsbruck dans la catégorie Bobsleigh. Alors qu'il s'entraînait avec son coéquipier, l'engin sur lequel le duo était assis a fait une sortie de piste spectaculaire qui a failli le tuer. 

"Nous sommes mal sortis d’un virage et nous avons heurté violemment le mur de côté (...) Ma tête a heurté la paroi, mon casque a explosé et j’ai perdu connaissance. Je me suis retrouvé traîné pendant six cents mètres comme si j’avais été accroché au pare-chocs d’une voiture", avait-il expliqué dans Merci ! en 2014. À cause de cet accident, la star était ressortie avec de graves séquelles dont "une broche dans les sourcils, une petite plaque dans la pommette et un maxillaire en métal" : "J’aurais pu jouer dans Terminator !". Une belle frayeur qui l'a alors poussé à mettre un terme à cette discipline. "J’aime le risque, j’aime avoir peur, c’est une sensation qui m’excite, mais je ne suis pas complètement abruti et j’ai préféré arrêter les frais", avait-il conclu.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.