Ce lundi 11 mai, C8 diffuse La Famille Bélier à la télévision. L'occasion pour les téléspectateurs de revoir les premiers pas de la chanteuse Louane au cinéma et de fredonner les plus grands airs de Michel Sardou dans cette comédie populaire et familiale.
Louane, Michel Sardou, succès... Les secrets de La Famille Bélier©Mars Distribution
Sommaire

Après The Voice, les débuts de Louane au cinéma

Ce lundi 11 mai, C8 propose aux téléspectateurs de (re)voir La Famille Bélier à la télévision. Réalisée par Éric Lartigau en 2014, cette comédie suit les aventures de Paula Bélier, une timide lycéenne qui vit avec ses parents Rodolphe et Gigi, et son frère Quentin, tous les trois sourds, dans une ferme en Mayenne.

Pilier fort de la fratrie au quotidien, la jeune Paula s’inscrit également à la chorale de son lycée, où son professeur de musique, Monsieur Thomasson, décèle son don incroyable pour le chant. Alors que son mentor l’encourage à candidater pour le concours de la Maîtrise de Radio France à Paris, la lycéenne se retrouve face à un choix cornélien, entre l’envie de poursuivre sa passion ou épauler ses parents dans l’exploitation agricole familiale.

Au cœur de cette comédie réunissant des stars comme Karin Viard, François Damiens ou encore Éric Elmosnino, les spectateurs ont eu l’occasion admirer les premiers pas de Louane Emera au cinéma. À l’époque, l’adolescente de 18 ans brille dans la deuxième saison de The Voice sur TF1. Coachée par Louis Bertignac, elle poursuit un parcours exemplaire jusqu’en demi-finale du télé-crochet.

Un joli succès qui lui permet d’être repérée par le réalisateur Éric Lartigau, alors que la chanteuse prépare en parallèle la sortie de son premier album. "J’ai été touché par sa fragilité, son ancrage dans la réalité, dans un présent, sa fraîcheur, son côté presque un peu gauche", a confié le cinéaste à son sujet, dans une interview accordée à Première.

D’autant que l’apprentie comédienne a dû apprendre le langage des signes pour se glisser dans la peau de son personnage. À raison d’entraînements intensifs avec Alexeï Coïcaun, un professeur sourd d’origine moldave, qui a également coaché Karin Viard. "Le travail était plus ardu avec Louane", se souvient Éric Lartigau. "Elle devait signer, parler en même temps, paraître relâchée, naturelle… C’était une gymnastique compliquée, d’autant plus que comme toute ado, elle était sujette aux sautes de concentration".

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.