La couronne britannique est en deuil. Le 9 avril dernier, le prince Philip, époux de la reine Élisabeth II, s'est éteint à l'âge de 99 ans, deux mois seulement avant de souffler son centième anniversaire. Retour sur les plus belles photos de jeunesse du couple royal.
Élisabeth II et le prince Philip : retour leurs plus belles photos de jeunesse

Prince Philip : qui est sa célèbre mère, internée pour cause de schizophrénie ?

Le prince Philip vient au monde le 10 juin 1921 à Mon Repos, en Grèce. Il est le cinquième enfant et seul fils du prince André de Grèce et de la princesse Alice de Battenberg. C'est en France que le jeune prince passe son enfance. Ses parents décident de s'installer aux côtés de la princesse Marie Bonaparte et de son époux Georges de Grèce. A partir des années 1930, ses quatre soeurs, Marguerite, Théodora, Cécile et Sophie épousent des princes allemands avant de partir s'installer en Allemagne.

C'est à cette époque-là que leur mère, Alice de Battenberg est placée dans un asile après avoir été diagnostiquée schizophrène. Quelques années auparavant, un drame a bouleversé la vie de la jeune femme. Victime d'infidélité, la mère du prince Philip a décidé d'imiter la sainteté de sa tante, la grande-duchesse Elisabeth Féodorovna, en s'intéressant à la religion et l'ésotérisme. A partir de 1929, Alice de Battenberg est persuadée d'être dotée de pouvoirs thaumaturgiques, comme le fait de réaliser des miracles grâce à la religion. Au fil des années, sa santé mentale se dégrade rapidement. En plus d'être en contact avec des esprits, elle en vient à penser qu'elle est la fiancée du Christ.

Préocupée par son état de santé, sa famille décide de prendre les choses en main. Sous les conseils de Marie Bonaparte, disciple de Sigmund Freud, elle est envoyée en Allemagne pour se faire soigner. Sur place, le diagnostique tombe : elle serait atteinte de schizophrénie. Face à cela, les médecins de la clinique du Dr Ernst Simmel lui imposent un traitement aux rayons X afin d'accélérer sa ménopause et ainsi réduire voire annihiler ses pulsions sexuelles. Après huit semaines de traitement, la princesse finit par sortir de l'établissement sans toutefois être guérie. En avril 1930, Alice de Battenberg se voit interner une nouvelle fois en Suisse puis dans un sanatorium en Italie. Si la princesse finira par sortir quelques mois plus tard, ses liens avec sa famille seront définitivement brisés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.