Chagrin d’amour, perte tragique de Michel Berger, mort d'un enfant… Les épreuves difficiles de la vie de France GallAFP
De la mort de son mari Michel Berger à la perte soudaine de sa fille de 19 ans, la chanteuse a dû affronter bien des épreuves. Retour sur les drames qui ont ponctué la vie de l'artiste.
Sommaire

Une enfant de la balle

Une enfant de la balle© Creative Commons

France Gall de son vrai nom Isabelle Gall est née le 9 octobre 1947 à Paris au sein d’une famille d’artistes. Son père n’est autre que Robert Gall, chanteur et compositeur qui a écrit, entre autres, la chanson La Mamma pour Charles Aznavour. Sa mère, quant à elle, est la fille de Paul Berthier, co-fondateur de la célèbre chorale de garçons des Petits Chanteurs à la croix de bois. Très jeune, la petite Isabelle a été bercée par l’univers de la musique, elle a appris à jouer du piano et de la guitare. Poussée par son père, elle enregistre ses premières chansons en 1963 avant de signer un contrat dans la maison de disques Philips. 

Le talent d’Isabelle devenue France Gall n’échappe à personne et la carrière de la jeune fille est supervisée d’une main de maître par le directeur artistique de Serge Gainsbourg, Denis Bourgeois. Son premier album Ne sois pas si bête est un succès et les chansons de France Gall deviennent très populaires. S’en suivent des collaborations avec des paroliers de renom comme Joe Dassin ou encore Pierre Delanoë. L’album Charlemagne, écrit par son père, confirme le succès populaire de France Gall. 

Son premier grand chagrin d’amour

Son premier grand chagrin d’amour© Creative Commons

En mars 1965, France Gall est choisie pour représenter le Luxembourg au concours de l’Eurovision avec la chanson Poupée de cire, poupée de son. La jeune chanteuse décroche le premier prix, mais en coulisses rien ne va plus pour la chanteuse. Avant de monter sur scène pour recevoir son prix, France Gall apprend une terrible nouvelle…L’homme qu’elle aime depuis trois ans lui annonce qu’il la quitte. Dans l’émission C’est votre vie ! présentée par Stéphane Bern sur France 2, France Gall se confie sur la fin de sa romance avec le célèbre chanteur Claude François : "J'étais très amoureuse, je pleure. Et là, on me pousse sur scène et on voit que j'ai plein de larmes, mais ça n'a rien à avoir avec le fait que j'ai gagné".

La victoire lui laisse définitivement un goût amer lorsque la chanteuse française est violemment interpellée en coulisses par la représentante de l’Angleterre, Kathy Kirby. Cette dernière lui assène une gifle et l’accuse de tricherie : "Parce qu'elle croyait qu'elle allait gagner. Tout le monde croyait que c'était elle. On a même dit que c'était truqué". Malgré, ces incidents, la chanson connaît un franc succès à travers le monde et sera enregistrée dans plusieurs langues.

Le scandale avec Les sucettes de Serge Gainsbourg

Le scandale avec Les sucettes de Serge Gainsbourg© Creative Commons

En 1966, alors qu’elle n’a que 19 ans et que sa carrière est en pleine ascension, France Gall se retrouve mêlée à un scandale sans précédent. La raison ? La jeune femme a sorti un titre qui n’est pas passé inaperçu, Les Sucettes écrite par Serge Gainsbourg. Les paroles très suggestives de la chanson choquent une partie de l’opinion publique qui tourne alors le dos à France Gall. Des années plus tard, la chanteuse se dit toujours "humiliée et traumatisée" par ce titre.

Dans une interview accordée au Parisien en 2015, elle revient sur les dessous de la polémique : "Je n’en comprenais pas le double sens et je peux vous certifier qu’à l'époque, personne ne comprenait le double sens […] Avant chaque disque, Serge me demandait de lui raconter ma vie, ce que j’avais fait pendant les vacances. Alors je lui ai dit que j’avais été à Noirmoutier chez mes parents. Là-bas, il n’y a pas grand chose à faire, alors j’allais m’acheter une sucette à l’anis tous les jours. C’était l’histoire d’une petite fille qui allait acheter sa sucette à l’anis. Je sentais que ce n’était pas clair. C’était Gainsbourg, quand même. Il me l’a jouée et je l’ai tout de suite trouvée très très jolie, j’ai adoré la chanson […] Et là, j’apprends qu’il y a tout un truc là-dessus… c’était horrible. Ça a changé mon rapport aux garçons". Un titre grivois qui reste l’une des chansons les plus célèbres du répertoire de France Gall. 

La mort brutale de Michel Berger

La mort brutale de Michel Berger© Creative Commons

Pendant près de 20 ans, France Gall a été mariée avec le chanteur-compositeur Michel Berger. Cette idylle restera à jamais gravée dans les mémoires des Français. L’histoire d’amour débute en 1973, France Gall tombe littéralement sous le charme de l’interprète de Attends-moi. Elle l’a souvent croisé, mais les deux artistes n’ont jamais collaboré ensemble. La chanteuse n’a alors qu’une idée en tête, rencontrer Michel Berger coûte que coûte. Elle ira jusqu’à lui faire livrer des croissants Fauchon à son domicile pour le séduire. La suite, on la connaît, France Gall et Michel Berger incarneront le couple fusionnel à la ville comme à la scène. L’artiste lui composera de nombreux titres comme La déclaration d’amour (1974), Il jouait du piano debout (1980), J’ai besoin de vous (1984), Babacar (1987) ou encore le duo entre les deux artistes sur la chanson Laissez passer les rêves, sorti en juin 1992. Cette même année, le chanteur et compositeur décède brutalement d’une crise cardiaque le 2 août à l’âge de 44 ans. France Gall se retrouve seule à élever leurs deux enfants, Raphaël et Pauline. 

La perte de sa fille

La perte de sa fille© Creative Commons

Après la mort de Michel Berger, France Gall se recentre sur sa vie de famille avec ses deux enfants. Un quotidien difficile à gérer compte tenu de la maladie tenue secrète de Pauline. La jeune fille est atteinte de la mucoviscidose, une maladie qui attaque principalement les voies respiratoires et le système digestif et réduit considérablement l’espérance de vie. En 1997, âgée de 19 ans, Pauline est emportée par la mucoviscidose. Dans le documentaire France Gall par France Gall diffusé sur France 3 en 2001, elle revient sur cette épreuve douloureuse : "On n’en revient pas de vivre un truc pareil, on n’en revient pas de vivre ça, car c’est justement le truc qu’on ne veut pas et qu’on ne peut pas vivre. Tout le monde dit que c’est impossible, inhumain… Et pourtant on me le fait vivre et je n’en revenais pas que ce soit possible […] J’ai tout de suite voulu être la maman qui réus­sit le mieux au monde à survivre et à intégrer d’avoir perdu un enfant parce que sinon, on est foutu. Ma manière de penser ça a été : "c’est extraordinaire de l’avoir connue pendant 19 ans"".

Courageuse, France Gall a surmonté son chagrin au jour le jour : "On avance dans le brouillard pendant des mois et on fait les choses qu'il faut faire parce que la vie continue et qu'on a des enfants. Il y a un métier, un public […] Quitte à vivre des choses extraordinairement tristes et douloureuses, autant les vivre en face. Ça ne sert à rien de sortir, de se distraire. Quand j'ai perdu ma fille, j'ai lu tous les auteurs qui avaient perdu leur fille. Ça m'aidait de savoir qu'on avait vécu la même chose et que les gens pouvaient en parler" confesse-t-elle au micro de Karine Ferri sur RFM.

Le clash avec la chanteuse Jenifer

Le clash avec la chanteuse Jenifer© Creative Commons

En 2013, la chanteuse Jenifer souhaite rendre un vibrant hommage à son modèle artistique France Gall. La brune sort le 3 juin de la même année un album intitulé Ma déclaration. Si la jeune femme a toujours clamé que son album a été réalisé avec la bénédiction de France Gall, cette dernière dément vivement toute implication ou consentement de sa part dans ce projet. En juin 2013, dans le journal  Métro, France Gall rejette en bloc les affirmations de Jenifer : "Nous n'avons jamais communiqué directement ou par personnes interposées sur ce projet ni avant, ni pendant son enregistrement, ni depuis d'ailleurs. Je ne lui ai jamais donné ma validation. Je ne l'ai pas laissée faire puisque j'ignorais tout... Je n'en dirai pas plus".

Les relations entre les deux chanteuses se sont apaisées par la suite : "Je n’ai aucun problème avec Jenifer. Elle m’a écrit une longue lettre qui m’a éclairée et touchée. Je lui garde mon amitié et si je fais un show télé, je lui demanderai de venir" avouait France Gall au Parisien en 2014. Après une comédie musicale en 2015, France Gall s’est retirée petit à petit de la scène. Son absence lors de l’hommage à Johnny Hallyday a été remarquée avant que le public apprenne son hospitalisation le 19 décembre dernier à l’hôpital américain de Neuilly. La chanteuse est décédée ce dimanche 7 janvier à l'âge de 70 ans.