Bette Davis, surnommée la "reine d'Hollywood" est considérée comme l'une des actrices phares de l'âge d'or du cinéma. Durant sa longue carrière au cinéma, elle a enchaîné les succès mais également les déconvenues avec sa rivale Joan Crawford. Retour sur son incroyable carrière.
Bette Davis : retour sur l’incroyable vie de la "reine d’Hollywood"abacapress

Bette Davis : les débuts d'une actrice légendaire

Bette Davis : les débuts d'une actrice légendaire© Creative Commons

Celle que l'on surnomme "la reine d'Hollywood" vient au monde le 5 avril 1908 à Lowell dans le Massachusetts aux États-Unis. Bette Davis fait ses débuts de comédienne au théâtre dans la pièce La Songe d'une nuit d'été pendant ses études à la Crushing Academy. En 1928, elle rejoint une troupe de théâtre pour jouer Broadway avant de se faire remarquer par un dénicheur de talent d'Universal Pictures.

Grâce à cela, elle se voit proposer un premier rôle au cinéma dans le film The Bad Sister en 1931. Par la suite, elle obtient quelques petits rôles avec d'autres productions dont RKO et Columbia avant de partir pour New York afin de se consacrer au théâtre. Au même moment, elle reçoit un appel d'un célèbre acteur de Warner, Georgre Arliss, qui lui propose un premier rôle dans le film L'Homme qui jouait à être Dieu. Une prestation qui le marquera à jamais : "Je ne m’attendais qu’à une modeste prestation, mais ce petit rôle se transforma en une création vivante, profonde…, comme une lueur illuminant un texte banal et lui communiquant émotion et passion. C’était un talent qui ne pouvait rester longtemps dans l’ombre", avait-il confié dans son autobiographie.

Grâce à sa prestation, la société de production Warner Bros. lui propose un contrat de sept ans. Elle y restera finalement pas moins de 16 années consécutives. Elle tourne dans plus de 25 films en quatre ans dont Vingt mille ans sous les verrous, J immy the Gent. Parallèlement à cela, elle harcèle les patrons de la Warner afin de la laisser jouer dans le film L'emprise, issu de la société de production RKO.  "Mes employeurs considéraient que le fait de me confier le rôle d'une héroïne aussi détestable équivaudrait à un suicide artistique… Ils m'identifiaient, je suppose, au personnage, et retenaient que nous étions bien dignes l'une de l'autre", avait-elle expliqué. Malheureusement, malgré les critiques positives, le film est un échec commercial.

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.