Le 14 janvier dernier, Giovanni Castaldi était sur le plateau de l'émission "L'Équipe du soir" afin de commenter le match de la veille entre l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain. Durant le programme, la langue du frère de Benjamin Castaldi a malheureusement fourché ce qui lui a valu de recevoir de nombreuses menaces de mort par la suite.
Benjamin Castaldi : son frère menacé de mort après un malheureux lapsus©L'Equipe du soirCapture vidéo

Giovanni Castaldi victime d'un fâcheux lapsus à l'antenne

Le 14 janvier dernier, Giovanni Castaldi était sur le plateau de l'émission L'Équipe du soir sur la chaîne L'Équipe afin de débattre sur le match de la veille entre l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain. Durant le débat, le présentateur du programme Olivier Ménard s'est agacé des guerres "de cour d'école" entre les footballeurs "par comptes Twitter interposés". 

Ce à quoi Giovanni Castaldi a alors répondu. "La finalité, c'est quoi ? Au final, les mecs parlent. Quand on voit un PSG-OMerde...", a-t-il commencé à expliquer avant de se rattraper juste après : "OM ! Pardon !". Olivier Ménard n'a pas manqué de le tacler juste après ce gros lapsus : "Là, il n'y a pas d'incitation à la haine ?".  De son côté Giovanni Castaldi a tenté de corriger le tir : "Je me suis fait piéger. Je voulais être grossier. Je voulais dire que PSG-OM, ça allait faire un match de merde. Ce qu'on aimerait surtout, c'est que sur le terrain, il y ait de l'intensité. Qu'il y ait quelque chose ! Qu'ils fassent des tweets interposés, on s'en fiche un peu !".

Giovanni Castaldi menacé de mort sur les réseaux sociaux

Un lapsus qui n'est pas passé inaperçu auprès des fans de L'olympique de Marseille. Quelques heures après son passage à l'antenne, Giovanni Castaldi a reçu de nombreuses menaces de mort sur ses réseaux sociaux.

"Pour avoir fourché sur une phrase, m’être excusé en direct, j’ai reçu plus de 300 messages comme ça : 'Des que je vous voit ou que ce soit dans les rues de Paris, je tire sur vous! Que ce soit votre femme ou vous, je vois un d entre vous, je vous enleve la vie, soyez en sure.', a-t-il partagé sur son compte Twitter. 

Le 15 janvier, le frère de Benjamin Castaldi s'est une nouvelle fois excusé en tweetant : "Je viens de m’entretenir avec le directeur de la com de @OM_Officiel @_GRK et comme en direct, je lui ai réitéré mes excuses. J’ai fourché et à aucun moment mon intention n’a été d’insulter le club. Il faut arrêter cette folie et la parano ! Rien ne justifie les menaces de mort.

 

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.