Axelle Red publie 'Un coeur comme le mien', son 7ème album studio qu'elle défendra le 19 mai au New Morning puis en tournée. A 43 ans, la chanteuse, loin de son image sage, s'est livrée sur ses secrets beauté, le botox, son âge et son couple. Interview.
Axelle Red : 'je me sens mieux dans ma peau à 43 ans qu'à 20!'Creative Commons
Sommaire

Sisters & Empathy, votre précédent CD, était très sombre. Vous abordiez la quarantaine, c'était une étape difficile ?

Axelle Red : 'C'était un album de blues sur les violences faites aux femmes. J'ai eu besoin d'écrire pour faire une thérapie, ça n'a pas suffi! A 40 ans, je ne rigolais plus, ma famille et mes amis ne me reconnaissaient pas. Comment peut-on être aussi malheureux quand on a 3 enfants, une super bonne relation avec leur père, sa famille en vie et de bons amis ? J'ignorais que la douleur des autres pouvait anéantir à ce point. C'est ridicule, je ne suis pas Jésus! J'étais même gênée par cette émotion. Je me disais si tu es tellement concernée abandonne tout, va en Afrique! C'est quoi l'empathie ? Faut-il, comme Bouddha, quitter sa moitié et son enfant pour aider les autres ?

J'ai compris que si on ne se protège pas, on ne peut plus donner. L'empathie, on doit l'avoir d'abord pour ceux qu'on a rendus dépendants de nous. Ça m'a fait du bien car je pensais n'avoir que des devoirs et plus de droits.'

Quels sont vos secrets de beauté?

Axelle Red: 'Ma seule grande dépense c'est Bio-Performance Advanced Super Revitalizer de Shiseido, une crème incroyable! Sinon, j'achète des choses super simples: le Lait corporel hydratant Louis Widmer; et des choses naturelles: de l'huile d'argan, du savon d'Alep et du henné. Je porte peu de rouge à lèvres et parfois j'en ai envie juste pour l'emballage et l'idée d'avoir un petit peu de luxe. En ce moment, je mets Lip-toned Colour Rouge en demi-tons L09 de Une.

Mon parfum c'est (Untitled) de Margiela que j'utilise plus comme déo, car je ne trouve pas de déodorants qui me plaît. Les déos sans aluminium ne sont pas efficaces ! Mon vrai secret de beauté, c'est mon humeur. Quand je suis heureuse et équilibrée, je suis 1000 fois plus jolie. Même après quelques excès, je reste bien. Quand je stresse, je ne digère rien et ne peux pas faire d'écarts. Ma mère dit souvent: 'Quand tu sors de scène, tu parais 10 ans de moins!'. Aucun chirurgien esthétique ne peut faire ça!'

Trouvez-vous toujours autant de satisfaction dans le Botox?

Axelle Red: ' Chaque époque à ses remèdes et ses critiques. Je lis dans le Journal de Sophie Tolstoï qu'à l'époque, une femme portant un chignon était soupçonnée de vouloir se tirer les traits! J'ai parlé du Botox pour lever un tabou mais aujourd'hui, on en trouve dans les crèmes! Je fais des injections une fois tous les deux mois entre les sourcils.

Quand c'est pas naturel on fait beaucoup plus vieux et donc beaucoup plus moche. En principe, les gens riches ont accès aux meilleurs chirurgiens. Or beaucoup de femmes aisées sont défigurées. Il faut une intelligence pour ça.'

Garder ce corps de jeune fille après 3 grossesses demande-t-il beaucoup de sacrifices?

Axelle Red: 'Pas de sacrifice, non. J'adore les frites-mayonnaise, mais je ne les digère plus! J'aime tout ce qui est mijoté et relevé avec beaucoup d'herbes, dans n'importe quelle cuisine, française, vietnamienne, africaine...Je bois beaucoup de thé et d'eau. Je ne peux pas me passer de Coca light! A part ça, je fais de la danse contemporaine, de la barre à terre, de la danse africaine et des claquettes. Et franchement, je me sens mieux dans ma peau à 43 ans qu'à 20!

A partir du moment où j'ai apporté des réponses à toutes mes questions, j'ai accepté de vieillir. Vieillir vous aide à trouver les réponses et une sorte de sérénité même minime. Je vois bien une évolution au niveau de la peau. Je ne m'en fais pas trop tant que c'est graduel et pas soudain. J'ai honte de m'être autant plainte à 18 ans de tous mes défauts. Comme les choses ne font que s'aggraver mieux vaut être contente quand on a 18 ans!'

Vous cultivez un style vestimentaire très pointu, qui vous habille?

Axelle Red : 'Christian Wijnants, Martin Margiela et Veronique Leroy. J'achète beaucoup de choses de seconde main, trouvées sur les petits marchés. Je vais rarement dans les grands magasins où on trouve 100 blouses identiques. J'aime avoir l'illusion de porter quelque chose d'unique. Sur la pochette de l'album, je porte une chemise faite par un copain. Je voulais que personne n'ait cette chemise!'

Votre manager Filip Vanes est également le père de vos filles Janelle, Gloria et Billie... Comment fait-on durer un couple qui travaille ensemble depuis près de 20 ans?

Axelle Red: 'On essaie de se retrouver sans les enfants et de parler d'autre chose. Dans le travail, on a partagé les rôles et on est heureux dans nos rôles : chacun fait ce qu'il aime bien et ce qu'il fait de mieux. C'est ça le secret ! A part ça, il faut rester amoureux, faire des efforts, se faire jolie, cultiver un esprit amoureux et ça revient!'

Vous poursuivez dans une veine résolument féministe. Comment définissez-vous cet engagement ?

Axelle Red: ' Le féminisme n'est pas différent de l'humanisme. Je suis plus sévère envers les femmes qui abusent de leur position à l'égard des hommes que le contraire. Nous devrions être respectueuses de toutes celles, avant nous, brûlées et répudiées, qui ont ouvert la voie pour qu'on ait ce statut. On dit: 'Je veux être jugée pour ce que je suis et pas pour mon genre', mais dès qu'on veut obtenir quelque chose, on utilise nos charmes sexuels!

Cessons de penser qu'au nom de l'égalité, on peut faire du tort aux hommes. Alors je plaide autant pour celles qui sont dans une position de faiblesse que pour les hommes qui souffrent.'

Renaud (avec qui vous avez chanté 'Manhattan-Kaboul') a évoqué sa difficulté à trouver l'inspiration. Avez-vous déjà craint de ne pas vous renouveler ?

Axelle Red: 'Ça ne me fait plus peur parce que j'ai connu ça. A la naissance de mon aînée, j'ai eu l'impression d'avoir créé la plus belle chose et je me sentais incapable d'inventer à nouveau. Il n'y avait rien à faire, j'étais bloquée ! On a voyagé pendant 8 mois et j'ai retrouvé un équilibre. Je peux aussi passer un mois à ranger ma maison, ça met de l'ordre dans ma tête. Il faut vivre pour pouvoir écrire. Ça n'est pas en étant penché sur le journal, qu'on est inspiré. Il faut prendre de la distance et ça revient automatiquement.'

Qu'avez-vous voulu faire passer dans Un cœur comme le mien, qui est beaucoup plus serein ?

Axelle Red : 'Je voulais faire entendre l'artiste et pas seulement la femme engagée. J'aborde les mêmes thèmes, mais j'utilise la fiction. L'album est donc plus léger et digeste. J'ai appelé des auteurs comme Miossec, Marchet, Manset car j'avais besoin de poésie. Quand je parle des violences conjugales dans La Claque, ce qu'on retient, c'est que cette femme quitte son bourreau. L'humour est aussi revenu. L'humour et l'amour sont importants pour moi. C'est ce qui nous sauve...avec la danse!'

Qu'il y a-t-il dans votre coeur?

Axelle Red: ' Je devais y mettre de l'ordre et j'y suis arrivée. Il a évolué et fait le tri. Il est stimulé par la vie. Je suis la mère de mes enfants, la fille de mes parents, la partenaire de mon amoureux. J'essaie d'avoir peu d'amis pour vraiment les nourrir. Mon coeur est plus apaisé et rit beaucoup plus qu'il y a trois ans. Il sait qu'être heureux, c'est trouver l'équilibre entre le fait d'être bien pour les autres sans s'oublier.'

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.