Le corps d’un homme mort il y a 18 ans a été retrouvé peu après le décès de sa femme. Selon les enquêteurs, celle-ci pourrait avoir réussi le crime parfait en assassinant son mari sans jamais éveiller de soupçon.

Suite à la mort de Leigh Ann Sabine, une Britannique de 74 ans, les enquêteurs ont fait une découverte inattendue. En effet, en fouillant le jardin de la femme décédée, ils sont tombés nez à nez avec le cadavre de son mari disparu il y a 18 ans, a rapporté Metronews. Celui-ci était emballé dans une bâche. Les policiers pensent toutefois que le corps du défunt a longtemps été conservé sous le lit de sa femme. Par ailleurs, les traces d’un coup violent ont été découvertes après autopsie de la dépouille, ce qui fait croire aux enquêteurs que la femme pourrait être à l’origine du meurtre de son mari.

Après avoir quitté la Nouvelle-Zélande où ils domiciliaient depuis des années, John et Leigh Ann Sabine se sont installés au Royaume-Uni. Sans contact avec leurs enfants restés à l’autre bout du monde, le couple a démarré une nouvelle vie et personne n’a remarqué l’absence et la disparition de John en 1997. Les amis de sa femme pensaient tous qu’elle était revenue vivre au Pays de Galles après avoir été mariée à un millionnaire qui se comportait comme un "bâtard". Problème, John n'était qu'un simple vétéran de la Navy sans histoire.

Le crime parfait ?

Publicité
Lunatique et mythomane selon son ancien employeur, la Britannique pourrait bien avoir réussi le crime parfait en assassinant son mari sans jamais éveiller de soupçon. En investiguant, les enquêteurs ont également découvert qu’en abandonnant ses enfants pour partir vivre à l’étranger, Leigh Ann Sabine avait reproduit un schéma familial similaire à celui vécu dans son enfance.

En vidéo sur le même thème- Mexique : deux corps momifiés retrouvés 55 ans après leur disparition 


mots-clés : Royaume-uni, Fait divers

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité