Anti-immigration, nationalisme… Ces pays où le populisme est au pouvoir

Jair Bolsonaro, le candidat d’extrême-droite a été élu à la tête du Brésil ce dimanche. Quels sont les autres pays du monde avec un dirigeant populiste plutôt d’extrême droite ?

Jair Bolosonaro au Brésil

1/9
Jair Bolosonaro au Brésil

Jair Bolsonaro, ancien capitaine de l’armée, a été élu président du Brésil à plus de 55% des voix ce dimanche. Outre des propos misogynes, racistes et homophobes, il a promis plus de sécurité et une grande lutte contre la corruption. Pour cela, il entend notamment étendre le port d’arme "aux gens biens".

La Russie avec Vladimir Poutine

2/9
La Russie avec Vladimir Poutine

Vladimir Poutine a été deux fois président de la Russie, et deux fois chef du gouvernement. A son acitf : exercice autoritaire du pouvoir, opposition régulièrement en danger, remise en cause du droit international, promotion de valeurs nationalistes mais aussi traditionnelles contre le mariage pour tous ou l’égalité hommes-femmes…

La Pologne avec Andrzej Duda

3/9
La Pologne avec Andrzej Duda

"La Russie n’est pas la cause de la droitisation, mais elle cherche à capitaliser sur les mouvements populistes, à les amplifier. Elle entend légitimer auprès des publics occidentaux les codes de la rhétorique populiste, en particulier de droite et d’extrême droite en Europe, en faisant penser qu’ils peuvent constituer des alternatives crédibles aux dérives néolibérales. La Russie est finalement l’aiguillon de ces populisme", expliquait le chercheur en relations internationales, Maxime Audinet dans Libération

La Turquie avec Recep Tayip Erdogan

4/9
La Turquie avec Recep Tayip Erdogan

Prévisualisation prochaine diapositive

Voir la suite du diaporama