Contrairement à cette année, la taxe foncière pourrait vous coûter de plus en plus cher à l'avenir. Explications.
Impôts locaux : vous n'avez pas fini de payerIstock

"Nous arrivons à un plateau qui prépare un rebond", alerte, visiblement amer, Pierre Hautus. Le directeur général de l’UNPI parle évidemment de la taxe foncière, dont le tarif exacte n’a pas tant grimpé cette année… Après dix ans de hausse systématique et ininterrompue. Or, annonce Le Figaro, tout cela pourrait bien recommencer. "Dans les 5-10 prochaines années, la taxe foncière risque de flamber", poursuit l’expert interrogé par nos confrères.

Des déclarations qui tranchent radicalement avec la réalité des faits en 2020, mais qui n’en demeurent pas moins particulièrement crédibles. Et pour cause ! La suppression de la taxe d’habitation, à elle seule, suffit à inquiéter les propriétaires qui craignent que les collectivités territoriales, amputées de 17 milliards d’euros à l’horizon 2023, ne s’amusent à jouer au bonneteau avec leurs finances. C’est probable puisqu’il s’agit, rappelle le quotidien marqué à droite, du "dernier leviel fiscal" qu’il reste aux communes, quand il s’agit de taxer les particuliers.

Taxe foncière : tout ce qui inquiète les propriétaires

Pourtant, ce n’est pas le seul élément qui rend plausible une hausse de la taxe foncière. Elle pourrait grimper en raison du poids de "petites taxes", comme la taxe Gemapi prévue pour lutter contre les inondations, qui peuvent venir s’y agglutiner. 

"Les villes ont besoin de nouvelles marge de manœuvre, mais ce sont très souvent les propriétaires qui trinquent", confirme dans Le Figaro Christophe Demerson, président de l’UNPI.

GRATUIT, simple et rapide : Trouvez le bien immobilier pour investir ou habiter

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.