Si le gouvernement a dit mardi vouloir mettre en place le prélèvement à la source pour l’impôt sur le revenu, son instauration peut s'avérer compliquée. Explications.  

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a annoncé mercredi que le gouvernement souhaite mettre en place le prélèvement à la source pour l’impôt sur le revenu. "L'idée est d'aller vers une simplification du recouvrement de l'impôt avec la mise en œuvre progressive dans le cadre de la simplification des feuilles de paie et du numérique de la retenue à la source, sans fusion" avec la CSG (contribution sociale généralisée, ndlr), a-t-il expliqué.

Sa mise en place serait pourtant bien moins facile qu’on ne le pense, selon certains spécialistes. "C'est beaucoup plus compliqué que cela (…) La phase de l’instauration de retenue à la source suppose une réforme de l’impôt sur le revenu", assure le secrétaire général du syndicat Solidaires Finances publiques, Vincent Drezet, au micro de RTL.

Niches fiscales et quotient familial

L’idée d’une suppression à terme de l’étape de déclaration de revenus serait elle aussi erronée. Les pays qui auraient adopté cette mesure procèderaient ainsi toujours à des déclarations et régularisations. Une déclaration d’autant plus importante en France, où existent de multiples niches fiscales et le quotient familial.

Publicité
Et si le gouvernement socialiste trouvait tout de même le moyen de mettre en place ce prélèvement à la source ? "C'est un serpent de mer, mais je pense que le gouvernement est plus armé qu'il n'y paraît", estime Vincent Drezet sur RTL. Ne reste plus qu’à engager le travail. 

En vidéo sur le même thème : Depuis 100 ans, l’impôt sur le revenu suscite le débat 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet