Des experts de l’arnaque

Détournements d’argent public, faux numéros de sécurité sociale, exploitations de travailleurs non déclarés, fraude aux allocations…Telles étaient les pratiques employées par le gang, depuis le début des années 1990. Il agissait à Londres et sa périphérie, à Birmingham, et dans le nord-ouest de l’Angleterre jusqu’en Écosse, révèle Le Sunday Times.

Le secteur privé a aussi été touché : ventes de contrefaçon, arnaque à l’assurance automobile, aux prêts immobiliers, aux cartes de crédits, etc. Rien ne semblait arrêter les malfaiteurs.

D’après le journaliste Tom Harper, qui a pu consulter différents documents, dont une enquête interne du fisc britannique, Her Majesty’s Revenue and Customs (HMRC), le réseau entretenait des relations importantes avec des groupes terroristes, dont Al-Qaïda !