En raison de l'inflation, qui plombe déjà le pouvoir d'achat des Français, le barème de l'impôt, indexé sur l'indice des prix à la consommation, pourrait grimper en 2023. Ce que l'on sait.

Le barème de l’impôt 2023 va-t-il bondir ? Alors que les retardataires (vivant dans les départements au-delà du numéro 55) n’ont plus que jusqu’à ce mercredi 8 juin à minuit pour remplir leur déclaration, d’autres s’inquiètent déjà des impôts qu’ils auront à payer l’an prochain. Car, les seuils d'entrées dans chaque tranche d'imposition sont rehaussés en fonction niveau de la hausse des prix. En 2022, il représente quasi 5%. Si votre salaire n’augmente pas plus vite, vous échapperez à l’entrée dans une tranche supérieure.

Or, cette année, le gouvernement pourrait déroger à la règle en figeant les seuils d'entrées dans chaque tranche. L’effet inverse se produirait alors. Les contribuables qui voient leur rémunération grimper se retrouveraient dans la tranche supérieure. Quant aux foyers non-imposables, ils pourraient le devenir, car ils pourraient dépasser le seuil au-dessus duquel il faut régler les impôts, détaille RTL. Les rentrées fiscales seraient alors dopées, mais le pouvoir d’achat des Français serait davantage grevé.

Impôts : il est "hors de question que des Français paient plus"

Pour éviter ce phénomène, Bruno Le Maire a annoncé ce mercredi 8 juin sur BFMTV que le gouvernement allait "indexer le barème de l'impôt sur le revenu sur l'inflation pour éviter que les Français se retrouvent à payer plus d'impôts". Le ministre de l'Économie a fait la promesse de lutter pour le pouvoir d'achat des Français. Il est "hors de question que des salariés, des Français paient plus d'impôts sur le revenu ou rentrent dans le barème de l'impôt sur le revenu à cause de l'inflation", a-t-il assuré.

Et d’ajouter : "Je veux vraiment lever cette inquiétude (...) un des éléments clés de la politique que nous menons depuis cinq ans, c'est la baisse des impôts."

Le gouvernement devrait ainsi "augmenter les seuils du montant de l'inflation pour éviter que des Français ne se retrouvent à payer plus d'impôts". Les mesures seront établies en septembre prochain, lors de la présentation du projet de loi de finances de l'année 2023.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.