La campagne de déclaration bat son plein. Pour ne pas faire d'erreur, encore faut-il savoir quels sont les revenus imposables. La liste.
Impôts : quels sont les revenus que vous devez déclarer au fisc ?

A vos marques, prêts… Partez ! Depuis le jeudi 7 avril 2022, soit trois jours avant l’ouverture du premier tour de l’élection présidentielle se tenant la même année, les Françaises et les Français peuvent déclarer leurs revenus de 2021 à la Direction générale des Finances Publiques (DGFiP). C’est sur la base des informations recueillies par l’administration qu’il sera possible d’identifier les sommes à payer et donc, par conséquent, d’adapter autant que nécessaire le taux de prélèvement appliqué dans le cadre de la retenue à la source.

Certains contribuables, Planet l’a d’ores et déjà expliqué, ont fait face à quelques problèmes au moment de remplir leur propre déclaration. Il s’agissait en effet des plus pressés : du fait d’erreurs dans le cadre de l’auto-remplissage, le système a dû être mis en suspens du vendredi 8 au lundi 11 avril. D’aucuns, plus rapides que d’autres, ont tout de même eu le temps de compléter leur formulaire et n’auront de toute façon pas à paniquer : il est possible de corriger jusqu’à la date limite de dépôt des déclaration.

Impôt sur le revenu : quelles sont les dates à retenir en 2022 ?

Chaque contribuable doit renseigner l’administration fiscale avant l’échéance. Cette dernière dépend du format de la déclaration (papier ou télédéclaration), ainsi que du département dans lequel il ou elle réside. Ainsi,

  • Les contribuables optant pour la déclaration papier doivent retourner leurs informations avant le 19 mai à minuit ;
  • Les contribuables habitant dans les départements étiquetés n°1 à 19 doivent déclarer avant le 24 mai à minuit ;
  • Les contribuables habitant dans les départements étiquetés n°2A à 54 doivent déclarer avant le 31 mai à minuit ;
  • Les contribuables habitant dans les départements étiquetés n°55 à 976 doivent déclarer avant le 8 juin  à minuit

Les bénéfices

1/6
Les bénéfices

Certains types de bénéfices entrent dans la catégorie des revenus soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et qu’il convient donc de déclarer à l’administration fiscale, observe le site spécialisé Ooreka. C’est le cas des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) réalisés par les entreprises (ainsi que pour tout revenus tirés d’une activité commerciale personnelle), mais aussi des bénéfices non commerciaux (BNC), qui concernent les professions libérales. Sans oublier, bien sûr, les bénéfices agricoles (BA), dont le nom reflète assez bien la provenance.

Les revenus de capitaux

2/6
Les revenus de capitaux

Les revenus de capitaux mobiliers (RMC) sont aussi soumis à l’impôt sur le revenu. Ils se scindent, rappelons-le, en trois types de ressources. D’un côté, on retrouve les produits dits "de placements à revenu fixe”. De l’autre figurent les produits de placements dont les revenus sont susceptibles d’évoluer, tels que les dividendes par exemple. Enfin, il faut aussi prendre en compte les revenus provenant de valeurs mobilières étrangères, indique le site spécialisé. L’ensemble des sommes concernées peut être retrouvée sur l’imprimé fiscal unique, qui est communiqué par les établissements financiers à chaque client.

Les revenus immobiliers

3/6
Les revenus immobiliers

Les revenus immobiliers, considérés comme des revenus fonciers, rappelle Climb (ex TacoTax), font partie de ceux qu’il faut renseigner auprès de l’administration fiscale. Dans la majorité des cas, la déclaration passe par le formulaire Cerfa n°2042. Cependant, celles et ceux qui ont opté pour le régime d'imposition réelle devront passer par le formulaire n°2044. Celles et ceux qui ont opté pour un dispositif de déduction fiscale doivent remplir le formulaire n°2044-SPE.

Les plus-values

4/6
Les plus-values

“La plus-value que vous réalisez en vendant un bien immobilier est imposable, sauf s'il s'agit de votre résidence principale. Vous pouvez bénéficier d'exonérations selon la nature du bien ou votre situation personnelle”, rappelle d’entrée de jeu l’administration française sur le site du service public. Il convient donc de déclarer de telles ressources financières.

Les retraites

5/6
Les retraites

Les pensions de retraite sont soumises à l’impôt sur le revenu et sont composées de plusieurs types de rémunération. Il faut donc déclarer :

- Toute pension de vieillesse ou de retraite (de même que celle versées en capital dans le cadre d’un PERP) ;

- Toute pension d’invalidité ;

- Toute pension alimentaire

- Les rentes viagères, dès lors qu’elles sont perçues à la suite d’une donation ou d’un héritage

Les salaires

6/6
Les salaires

Les revenus perçus pour une activité salariée doivent évidemment être déclarés à l’administration fiscale, rappelle le site du service public. Dans certains cas, c’est-à-dire si l’activité salariée en question est exercée en parallèle des études, seuls les revenus excédant un triple SMIC seront imposés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.