Vous payez un loyer ? C'est votre résidence principale ? Vous pouvez peut-être bénéficier d'une aide au logement de la CAF. Il en existe trois, qui ne sont pas cumulables entre elles : l'aide personnalisée au logement (APL), l'allocation de logement à caractère familial (ALF) ou l'allocation de logement sociale (ALS).
iStockIstock

L'aide personnalisée au logement

Les bénéficiaires de l'APL sont soit un locataire d'un logement neuf ou ancien, soit un accédant à la propriété remboursant un prêt conventionné signé avant le 1er février 2018. Pour les locataires, il est indispensable que le logement soit conventionné CAF.

L'allocation de logement à caractère familial

Les personnes ne pouvant pas bénéficier de l'APL peuvent en revanche demander une ALF, à condition qu'elles aient des enfants nés ou à naître (ou d'autres personnes à charge) ou bien qu'elles soient mariées depuis moins de cinq ans et que le mariage ait eu lieu avant les 40 ans des conjoints.

L'allocation de logement à caractère social

Eligible ni à l'APL ni à l'ALF, les locataires peuvent demander l'ALS. Les bénéficiaires de cette aide au logement sont généralement des étudiants.

Aides au logement : le calcul des prestations

Si vous payez un loyer (foyer, hôtel, meublé, résidence universitaire...) ou remboursez un prêt, si vous occupez votre résidence principale au moins huit mois par an, si les ressources de votre foyer (les vôtres et celles des personnes à votre charge) ne dépassent pas un certain plafond, et si votre logement est décent, vous pouvez prétendre à une de ces trois aides au logement. La CAF calcule le montant mensuel de la prestation selon le nombre des personnes à charge, le lieu de la résidence, le montant du loyer et les ressources du foyer.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.