Il existe de nombreux pièges à éviter lorsqu'on envisage une acquisition immobilière. Que cela soit les propriétaires qui rivalisent d'astuces pour camoufler les défauts de leurs propriété, ou que vous ne preniez pas l'ampleur des éventuels travaux, découvrez les pièges les plus courants à l'achat et les parades pour y faire face. 

1 – Piège n°1 : minimiser le coût des travaux de rénovation

Le piège : vous êtes sous le charme de cette demeure ancienne et êtes prêt(e) à y mettre le prix et à y faire des aménagements. Mais dans l'emballement, vous en oubliez certains détails.

La parade : acheter un logement de plus de 30 ans peut rimer avec électricité hors norme, toiture et fenêtres d'origine, isolation insuffisante, chaudière sur le point de lâcher... Si vous êtes bricoleur, le prix de l'acquisition peut chuter jusqu'à 30 %. Si ce n'est pas le cas, vous risquez la désillusion, car la rénovation représente un coût souvent plus élevé que la construction neuve. Acheter une vieille bâtisse sans en avoir évalué les travaux est un des pièges les plus courants. Quels que soient les travaux, il est important de savoir les identifier puis de les chiffrer pour payer au "bon prix" votre acquisition. N'hésitez pas à faire plusieurs visites assistées de parents, d'amis, voire d'un expert-conseil indépendant ou d'un architecte pour vous aider à prendre le recul nécessaire et à chiffrer correctement les travaux de rénovation.

Qui paiera les travaux : si le logement se situe dans une copropriété, vérifiez les charges et demandez à consulter le carnet d'entretien de l'immeuble. Vous y verrez ainsi toutes les réparations et travaux déjà effectués et à venir. Demandez-vous à qui en incombera le paiement. S’il est question de refaire le toit de l’immeuble par exemple, sans que rien n’ait encore été voté, sachez que c’est vous qui supporterez la totalité des dépenses à venir, et non le vendeur.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.