Une étude du logiciel antivirus Avast Software montre qu'environ trois internautes français sur quatre ne protègent pas assez leur accès wifi et sont donc susceptibles d'être victimes de cyberattaques. 
© Getty Images

Se protéger vaut également pour Internet. Une étude* publiée jeudi par l'éditeur de logiciels antivirus Avast Software montre que trois ménages français sur quatre ne protègent pas leur wifi domestique, ouvrant par conséquent la voie à des piratages informatiques. Cela en fait "des points d'entrée très faciles d'accès pour les hackeurs, qui sont dès lors capables de pirater des millions de réseaux domestiques en France", selon Vince Steckler, directeur général d'Avast, cité par Le Parisien.

Les internautes français sont par ailleurs 10% à déclarer ne pas utiliser de mot de passe pour protéger leur réseau wifi et 24% à utiliser comme mot de passe "leur adresse, leur nom, leur numéro de téléphone, le nom de leur rue ou d'autres mots faciles à deviner".

5% des bornes "accessibles de l'extérieur" du domicile

L’éditeur d'antivirus précise également que 5% des bornes wifi françaises sont "accessibles de l'extérieur" du domicile. Un chiffre identique à celui donné par les sondés admettant avoir déjà utilisé le réseau d'un de leurs voisins à son insu.

Et ne pas assez protéger ses accès a déjà montré que cela était risqué. Un Français sur cinq rapporte ainsi avoir déjà été victime d’un piratage informatique, tandis que 34% redoutent un vol d'informations personnelles ou de données bancaires et financières. Il est encore temps de renforcer son accès wifi ! 

*Enquête menée en novembre auprès de plus de 16.000 clients français d’Avast Software équipés d'un réseau wifi domestique.

En vidéo sur le même thème : Piratage des données : sommes-nous tous vulnérables ?