Depuis ses débuts, la crise sanitaire engendre de nombreuses incertitudes. Un malade à l'approche de la retraite continue-t-il d'acquérir des droits en vue de son départ ? Faisons-le point.
Covid : quel impact sur votre pension de retraite si vous tombez malade ?Istock
Sommaire

En France, il a désormais contaminé plus de trois millions de personnes. Le coronavirus Covid-19 paralyse tout ou partie du pays depuis bientôt un an et soulève de nombreuses questions, certaines concernant tout spécifiquement les retraités. Les importantes dépenses engagées par le gouvernement pour lutter contre sa propagation et protéger notre économie ont notamment poussé certains experts à réfléchir aux meilleures solutions de financement de cette action. Une occasion de plus pour quelques-uns de remettre sur la table le débat relatif au niveau des pensions, par exemple…

Pour autant, et quand bien même les retraités ont parfois été présentés comme les Français les plus épargnés par le volet financier de la crise, c’est une autre question qui intéresse aujourd’hui Planet. Qu’advient-il des actifs, particulièrement ceux dont la cessation d’activité approche, qui contractent la maladie ? Continuent-ils à acquérir des droits en vue de leur départ à la retraite ou faut-il craindre, à l’inverse, un trou dans les cotisations en cas d’arrêt-maladie ? Les malades paieront-ils la double-peine ? 

Vous avez attrapé le coronavirus : faut-il craindre une baisse de votre pension ?

En pratique, explique le quotidien régional Dernières Nouvelles d’Alsace, chaque malade fait face à plusieurs cas de figure possibles, lesquels dépendent tous de la réalité de sa situation. Il importe cependant de rappeler qu’un arrêt-maladie engendre mécaniquement le versement d’indemnités journalières, appelées IJ, pour une période limitée dans le temps.

Au total, s’il ne s’agit que d’un - ou d’une succession - d’arrêt de travail “court”, il n’est pas possible de percevoir plus de 360 IJ en l’espace de trois ans. À l’inverse, en cas de maladie grave ou chronique - c’est-à-dire, les pathologies susceptibles d'être prises en charge à 100% -, les IJ seront versées continuellement pendant trois ans, sans plafond maximum. Mais qu’est-ce que cela signifie pour le niveau de vie de nos futurs retraités, hélas victime du SARS-CoV 2 ? Récapitulatif.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.