Notaires, gastro-entérologue... De nombreuses professions libérales ouvrent la portent à de belles rémunérations. Mais qui sont les mieux payés, au juste ?
Dans quelle profession libérale gagne-t-on le mieux sa vie ?

Savez-vous combien gagne un notaire ? En France, les professions libérales comptent généralement parmi celles qui jouissent (généralement) de bonnes rémunérations. Certaines sont même assez élevées pour faire de véritables envieux, informe Capital sur la base des dernières données de l’Union nationale des associations de gestion agréées (Unasa). Le mensuel spécialisé en économie s’est appuyé sur ces éléments pour calculer les gains moyens auxquels pouvaient prétendre 20 profils de travailleurs en 2020 parmi les mieux payés. Les moins bien lotis perçoivent pas moins de 7 523 euros par mois ! Plus d’informations à ce sujet dans notre diaporama.

Avant toute chose, il importe de rappeler ce qui différencie une profession libérale de l’activité salariée. Elles regroupent, fait savoir le site du service public, "les personnes qui exercent à titre habituel, de manière indépendante et sous leur responsabilité, dans l'intérêt du client ou du public, une activité de prestations (principalement intellectuelles, techniques ou de soins) au moyen de qualifications professionnelles et dans le respect de principes éthiques ou d'une déontologie professionnelle". Certaines sont dites réglementées ; d’autres non. On y retrouve notamment les avocats, les commissaires-priseurs, les huissiers de justice, les architectes où certains métiers de la santé, par exemple.

Profession libérale : quelle différence entre le statut réglementé et le statut non-réglementé ?

D’une façon générale, les professions libérales dites réglementées se caractérisent par la "soumission à un ordre professionnel établi", "l’application d’une sanction en cas de manquement dans le cadre de leurs activité", leur "représentation de la profession" et finalement la "mission d’intérêt général général confiée par l’Etat en vertu d’une délégation de service public".

Les professions non réglementées, en revanche, sont exercées à titre indépendant et ne sont "ni commerciales, ni artisanales, ni industrielles, ni agricoles". On y retrouve plusieurs métiers des arts ou du bien-être.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.