Il en a plus qu'assez de payer l'impôt sur la fortune immobilière. L'ancien animateur, qui concède gagner très bien sa vie, a récemment poussé un coup de gueule contre le fisc.

Ecouter l'article :

"Il suffit que vous ayez un bel appartement dans un beau quartier et vous êtes plombé ! Et si vous n'avez pas les ressources qui vont avec et bien vous faîtes comment ?", s'indignait Philippe Risoli, sur le plateau de Non Stop People, à l'occasion de l'émission L'instant de Luxe. L'animateur phare de TF1, qui présentait Le Millionnaire dans les années 1990, a dit tout le mal qu'il pensait de l'administration fiscale française. Ou, plus précisément, de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), qui remplace l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), supprimé par Emmanuel Macron après son arrivée au pouvoir. 

"L'argent que j'ai, je l'ai gagné et j'ai payé énormément d'impôts. J'ai été ravi d'en payer certains. Si ça peut aider la majorité, j'en suis ravi", a d'abord commencé l'ancienne star du PAF, qui revenait il y a peu pour animer la dernière élection de Miss Excellence France, rappelle Voici. Et lui de poursuivre, sans ambages : "D'autres impôts, non. Je n'ai pas envie de les payer. Je les paie parce que c'est la loi".

Parmi ces charges qu'il ne supporte pas, l'IFI. "Je me fous de ce qu'on peut dire. Le partage, le machin… Moi je suis un mec qui partage tout, même ma chemise, mais l'ISF, il est là !", s'insurge-t-il non sans pointer du doigt sa gorge, pour montrer qu'il ne parvient pas à l'avaler. "Ca n'a pas été supprimé. Il y a un truc qui s'appelle l'IFI qui est l'impôt sur la fortune immobilière", a-t-il ajouté, non sans préciser qu'il a "la chance de bien vivre" et donc ne rencontre pas de problèmes. Contrairement à d'autres potentiels contribuables eux aussi éligibles à l'IFI, donc.

Philippe Risoli est-il millionnaire ?

Si les sources de revenus de Philippe Risoli ne sont pas connues, il semble cependant que le sexagénaire - il est âgé de 66 ans - soit millionnaire.

Comme le rappelle le site du service public, ne sont concernées que les Françaises et les Français dont le patrimoine immobilier excède 1,3 millions d'euros, en valeur nette. Sans oublier l'abattement de 30% de la valeur vénale de la résidence principale.

Par conséquent, soit la résidence principale de Philippe Risoli excède d'au moins 30% 1,3 million d'euros, soit il possède plusieurs biens immobiliers susceptibles de le faire dépasser ce plafond minimal. Il est possible que cela soit les deux, puisqu'aucun des deux scénarios n'est exclusif.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.