Celui que l'on accusait jadis de proxénétisme aggravé a aujourd'hui retrouvé le sourire dans les bras de sa compagne Myriam L'Aouffir. Pour elle, il a fait construire une propriété où la démesure ne connait aucune limite. 
AFP

Dominique Strauss-Kahn : une petite fortune immobilière

On aurait pu penser que les multiples affaires auxquelles Dominique Strauss-Kahn a été confronté ces dernières années ainsi que son divorce avec Anne Sainclair auraient empiété de manière drastique sur le patrimoine financier et immobilier de ce dernier. Pas vraiment. De fait, l'ex-directeur général du Fonds monétaire international a, certes, essuyé quantité de revers et quelques victoires sur plan juridique, il n’en reste pas moins, près de trois années après avoir été relaxé par le tribunal correctionnel de Lille pour l’affaire du Carlton, particulièrement à son aise. Sur le plan immobilier en tous cas.

A lire aussi : Qui est Myriam L’Aouffir, la compagne de DSK ?

Après s’être délesté en 2013 de l’un de ses célèbres appartements parisiens situé Place des Vosges estimé à 4 millions d’euros en revendant ses parts à Anne Sinclair, Dominique Strauss-Kahn a donc choisi de s’envoler direction le Maroc, non loin de Marrakech, sur la route de l'Atlas. C’est là qu’il a fait bâtir une demeure où le luxe atteint son apogée.

Au programme : une maison d’architecte absolument immense, détaillait déjà Paris-Match à l’époque, mais également du béton sous forme de cube entouré d’une palmeraie. Le tout, agrémenté d’une gigantesque piscine parsemée de dalles vertes et grises. Dans cette demeure, les marbres brillent de mille feux. Bref, le luxe et la démesure sont au rendez-vous.

Dominique Strauss-Kahn : des tumultes financiers

Sur le volet purement financier cette fois, DSK n’a clairement pas toujours eu la main heureuse. Loin de là. Il aurait même été mêlé au scandale des Panama Papers du fait des déboires de la société LSK qu’il a, il fut un temps, présidée. Seulement voilà, la société en question (dont le nom s’avère le diminutif de Leyne Strauss-Kahn & Partners) a vu son fondateur, Thierry Leyne, se suicider et, accessoirement ou non, la fortune de DSK en pâtir sérieusement.

L’ex-ministre aurait ainsi perdu près d’un demi-million d’euros en tant qu’investisseur. D’où peut-être son choix de se retirer tant de la vie politique que des placements hasardeux pour couler des jours heureux non loin de Marrakech.

En vidéo - DSK : les dessous de son mariage

GRATUIT, simple et rapide : Trouvez le bien immobilier pour investir ou habiter

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.