RAID vs GIGN : quelles différences y a-t-il entre les deux unités d'élite ?
Pour la première fois, le RAID et le GIGN travaillent main dans la main pour traquer les frères Kouachi, les suspects de l'attentat de Charlie Hebdo. Mais quelle est la différence entre les deux groupements ? Passage en revue des troupes.

© 1. Date de création
GIGN (Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale) : 1974.
RAID (Recherche, assistance, intervention, dissuasion) : 1985.

2. Devise
GIGN : Sauver des vies au mépris de la sienne
RAID : Servir sans faillir

3. Missions
Le RAID et le GIGN interviennent en situation d'urgence, pour résoudre des crises liées aux prises d'otages, retranchements de forcenés, détournements d'avion ou autres véhicules de transport, grand banditisme, lutte antiterroriste, etc.

La répartition des missions entre les deux unités  se fait notamment en fonction du lieu d'intervention  (comme pour la police et la gendarmerie) : le milieu rural et les aéroports sont attribués au GIGN, le milieu urbain et les gares pour le RAID.

Publicité
Publicité

4. Effectif et budget 
GIGN : 380 hommes et femmes et 1,9 millions d'euros de budget annuel
RAID : 170 hommes et 2,17 millions d'euros de budget

Sur son blog secret-défense (dont sont tirés ces chiffres), le journaliste spécialisé Jean-Dominique Merchet en conclut : " le RAID dispose d'un budget supérieur à celui du GIGN alors que ses effectifs sont nettement plus faibles. En clair, le budget par gendarme est de 4884 euros, celui par policier de 12944 euros - soit 2,6 fois plus..."

5. Recrutement

GIGN : il faut être gendarme de carrière, bénéficier d'une aptitude pour le parachutisme et avoir moins de 32 ans. Seules les élites de la gendarmerie peuvent prétendre au GIGN, la préparation physique et psychologique étant intensive… avec seulement 7% de réussite.

Les épreuves de recrutement comportent notamment de la résistance (pompes, abdos, etc.), de la natation, de l'endurance, du tir, etc.  Une fois l'examen réussi, le gendarme est formé environ un an avant de pouvoir intégrer le GIGN.

RAID : Il faut avoir au moins 5 ans d'ancienneté dans la police nationale et moins de 35 ans. Et être apte à passer des tests d’aptitudes physiques, médicaux et psychotechniques de très haut niveau. 

6. Gouvernance
Le RAID est dirigé depuis 2013 par Jean-Michel Fauvergue. 

Le GIGN est commandé depuis 2014 par le Colonel Hubert Bonneau. 

Les deux groupements agissent sous l'autorité du ministère de l'Intérieur.

6. Faits notables
GIGN : Acte de piraterie contre le Ponant (2008), Prise d'otages du Vol 8969 Air France Paris-Alger à Marignane (1994), Prise d'otage d'Ouvéa (1988)...

RAID : Assaut contre Mohamed Merah (2012), Arrestation d'Yvan Colonna (2003), démantèlement du gang de Roubaix (1996), Prise d'otages de la maternelle de Neuilly (1993), Arrestation des chefs d'Action directe (1987)…

7. Pertes humaines.

GIGN : 7 membres décédés, dont deux en mission et 5 en entraînement.

RAID : 3 membres décédés.

Concernant, le nombre d'opérations réalisées, en 2004, après 30 ans d'existence, le Groupe d'intervention  de la gendarmerie avait déjà réalisé plus de 1 030 missions, arrêté plus de 970 personnes, et libéré 534 otages.
 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :