Il vient de renoncer à présider la 42e cérémonie des Césars. Le réalisateur âgé de 83 ans est toujours marqué par l’accusation de viol qui court depuis 1977. Retour sur la carrière électrique du metteur en scène franco-polonais.

© Abaca Press

abacapress

Il évite la déportation de justesse

Né à Paris le 18 août 1933, Rajmund Roman Thierry Polanksi quitte la France à l’âge de trois ans pour rejoindre la ville natale de son père, Cracovie, en Pologne. Un lieu qui était alors sécurisé. 

A lire aussi -Aurélie Filippetti menacée de viol : c'est quoi cette histoire ?

Publicité
Mais en septembre 1939, les troupes allemandes envahissent la Pologne et le petit Roman est obligé de vivre dans le ghetto de la deuxième ville du pays. S’il évite la déportation en se réfugiant à la campagne chez des fermiers, son père, juif, est envoyé dans un camp de concentration. Il le reverra en 1945 après la guerre.

Quant à sa mère, d’origine russe, elle mourra à Auschwitz. Un traumatisme qui marquera à jamais Roman, comme l'explique Allociné.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité