Développer une filière française de masques. Voici l'objectif de Leclerc, l'enseigne préférée des Français. Détails.
Masque fabriqué par Leclerc : ce que l'on saitIllustrationIstock

Des masques made in France "au même prix que ceux venus de Chine". C’est bel est bien l’ambition de Michel Édouard Leclerc, patron de l’enseigne éponyme. Invité ce jeudi 4 février de Jean-Jacques Bourdin, jeudi 4 février, sur RMC/BFMTV, il a annoncé que les magasins Leclerc entendent réduire leurs approvisionnements en masques venus de Chine. Si, "jusqu'à une date très prochaine", les masques chirurgicaux mis en rayon chez Leclerc viendront encore de Chine, ils seront bientôt remplacés par des masques français. Ceux-ci seront d’ailleurs vendus sous la "marque distributeur", soit la "Marque Repère". Aucune date n’a toutefois été précisée, mais ces protections contre la Covid-19 devraient être proposées à des tarifs abordables pour le consommateur.

"On va sortir les mêmes masques faussement appelés chirurgicaux aux mêmes prix que les masques qui viennent de Chine", a-t-il assuré.

Une question se pose alors : comment ces productions locales pourront être commercialisées au même tarif alors que le coût de production diffère entre la France et la Chine ?

Masques chirurgicaux Leclerc : une filière française en cours de développement

Michel-Edouard Leclerc, a notifié être "en train de constituer une filière" de production "française avec une boîte qui s'appelle Lemoine". Ladite entreprise, installée dans l’Orne, produit mensuellement 12 millions de masques chirurgicaux. Elle est aussi l’unique société française à fabriquer les écouvillons, essentiels aux tests PCR.Rappelons néanmoins que les masques en tissu sont déjà produits dans l'Hexagone.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.