Depuis ce mercredi, les entreprise introduisent petit à petit la "carte restaurant" remplaçant les bons vieux titres-restaurants... Plus pratique, plus écologique... Mais est-ce une bonne nouvelle pour le portefeuille des consommateurs ? Pas si sûr... Planet.fr vous explique pourquoi.
© AFPAFP

© AFPLes voilà ! Depuis ce mercredi, les entreprises peuvent proposer à leurs salariés d'échanger leurs classiques carnets de titres-restaurants contre une carte de paiement... Un récent sondage montre qu'à l'origine, 71% des Français sont plutôt favorables au concept. Parce qu'ils ne savent pas tout...

En effet, les Français doivent s'attendre à modifier leur façon d'utiliser leurs titres-restaurant. Commençons par les avantages, certes peu nombreux. Grâce à cette carte, le salarié pourra faire opposition et en recevoir une nouvelle si jamais il la perd ou se la fait voler. Par ailleurs, la sécurité est de mise puisqu'un code secret sera obligatoire pour pouvoir utiliser la carte. Auparavant, les tickets égarés ou volés étaient tout simplement perdus.

Pas plus de 19 euros par jourEn dehors de ces avantages, la carte comporte beaucoup d'inconvénients ! Ainsi, certaines utilisations tolérées auparavant ne seront plus possibles. Désormais, il ne sera plus possible d'utiliser plus de deux tickets par repas (pour l'équivalent de 19 euros), même si vous souhaitez invitez quelqu'un à manger. Vous ne pourrez plus non plus donner des titres-restaurants à votre famille ou vos proches pour les dépanner.

Attention également, puisque payer votre repas du dimanche ne sera plus possible désormais, sauf si vous travailler effectivement le dimanche et qu'une dérogation a été mise en place par votre employeur pour vous. Vous avez l'habitude de les utiliser pour faire les courses ? C'est (presque) fini ! Vous ne pourrez plus acheter que des plats cuisinés, des produits laitiers, ou des fruits et légumes.

Enfin, d'autres personnes profitaient des titres-restaurants en dehors des salariés : les mendiants. En effet, les passants laissent plus facilement une telle somme quand leur employeur en paye la moitié. Il ne sera plus possible de leur donner de l'argent dans la rue avec ce moyen. Il en va de même pour les partenariats tissés avec les associations de type Restos du coeur qui récupéraient également de nombreux titres-restaurant pour offrir des repas aux personnes dans le besoin.

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les ! (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.