Trop chers. Utilisés mensuellement par des dizaines de millions de personnes, ces articles essentiels de la vie courante pourraient être qualifiés de "produits de luxe". Au cours de la vie, leur coût est colossal.
IllustrationIstock

Un véritable problème de société. Mensuellement, les frais liés aux produits féminins de première nécessité peuvent paraître dérisoires. Pourtant, nombreuses sont les femmes dans le monde, notamment en Europe et en France, à ne pas pouvoir s’acheter de protections hygiéniques, par manque d’argent. Ce sujet, encore bien trop souvent tabou, commence toutefois à être pris en considération par les autorités, grâce aux différentes alertes lancées par les associations, rapporte Le Parisien.

Elles affirment que cela nécessite un budget moyen situé entre cinq et sept euros. Soit beaucoup trop, pour certaines.

Considérées comme un "produit de luxe"

Nadège Passereau, déléguée générale de l’association Agir pour la santé des femmes (ADSF), indiquait l’an dernier au journal hebdomadaire que les protections périodiques sont "le premier produit demandé" par les femmes en situation de précarité car considérées comme "un produit de luxe".

C’est pourquoi une fois par mois, l’ADSF distribue un kit sanitaire où sont intégrés tampons et/ou serviettes.

"On en distribue entre 200 et 300 paquets par mois, ce qui représente un coût entre 12 000 et 15 000 euros par an", assurait-elle dans les colonnes du Parisien.

Souvenez-vous, le débat autour du sujet avait également fait grand bruit en 2015, lors des discussions sur le taux de TVA appliqué aux protections hygiéniques. La mobilisation des collectifs féministes, avait permis de le réduire à 5,5%,sans que cela n’ait toutefois de conséquence sur les prix pratiqués. Au grand dam des associations, ils sont restés inchangés, rapporte Franceinfo.

Les pouvoirs publics, qui ont longtemps ignoré le problème, se penchent désormais sur ce phénomène préoccupant.

Vidéo sur le même thème : Combien coûtent les petits-enfants aux grands-parents ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.