Et si Patrick de la compta était mieux payé que vous ? Parvenir à découvrir le salaire de votre collègue relève, a priori, de l’exploit. Mais quelques indices peuvent vous permettre d’en avoir une petite idée.

Salaire de vos collègues : vous avez le droit de le demander

Sur le papier, savoir (à moins de leur demander) quel salaire perçoivent, chaque mois, vos collègues de travail n’a rien d’évident. Cela semble même impossible... Ce d’autant plus que les services des Ressources humaines estiment, tel que le souligne L’Express, ces données confidentielles. Seulement voilà, techniquement rien n’empêche votre employeur de partager avec vous le montant des salaires de vos coéquipiers.

Que faire donc s’il n’est pas enclin à vous transmettre cette information ? Demander. Il suffit, en effet, de le demander à votre patron ou bien au service des Ressources humaines dans l’entreprise au sein de laquelle vous œuvrez.

Problème : vous risquez d’être confronté à un "non" catégorique.

Salaire de vos collègues : ce qu’il se passe dans les grandes entreprises

De fait, si vous travaillez au sein d’une société où le nombre de salariés est porté à plus de 300, votre employeur est, normalement, contraint de transmettre des éléments portant sur l’échelle des salaires, poursuit L’Express. De là à connaître le montant exact du salaire de Patrick, vous en êtes loin. Cela vous permettra cependant de vous faire, compte tenu de sa position dans l’entreprise, une idée globale de sa rémunération.

Le fait est que, en cas de suspicion d’inégalité en matière de salaire, cet élément se révèle pourtant déterminant. A "travail égal, salaire égal" impose le code du travail. Si bien que si vous occupez le même poste que certains de vos collègues, votre rémunération ainsi que vos primes doivent obligatoirement être identiques.

Salaire de vos collègues : et si vous pensez être inégalement payé ?

Dans ce cas, précise Laurent Parras, avocat en droit social, interrogé dans les colonnes de L’Express, "c'est au salarié de démontrer qu'il gagne moins que ce qu'il devrait". C’est là que les embûches commencent. Ce d’autant plus que les entreprises ont bien souvent tendance à ne pas transmettre la liste des salariés dont votre conseil pourrait vouloir consulter le salaire.

Publicité
Mais ne pas répondre à cette demande, s’avère, souligne l’avocat, révélateur car votre employeur se devra, d’une manière ou d’une autre, justifier de façon factuelle les écarts de salaires existant.

En vidéo - La France championne des inégalités ?

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet