Les voitures radars privées se déploient un peu plus sur le territoire. Ces véhicules banalisés, conduits par des chauffeurs privés, contrôlent la vitesse de tous les automobilistes. Dès ce lundi 17 janvier 2022, ils vont opérer dans 6 nouveaux départements. Voici la liste.
Les voitures radars privées vont contrôler dans 6 nouveaux départements

Les voitures radars privées se généralisent encore un petit peu plus sur les routes de l’Hexagone. Fin 2021, on dénombrait près de 220 véhicules conduits par des prestataires privés. L’objectif est d’élargir ce parc de radars mobiles à 450 d’ici 2023, rapporte Le Figaro. Le but est de pouvoir contrôler plus, sans mobiliser un seul agent des forces de l’ordre. En effet, conduites par des chauffeurs privés, ces voitures radars banalisées peuvent rouler plus de 5h30 par jour. C’est bien au-delà des 1h45 par jour entre les mains de la police ou de la gendarmerie. 

Équipées d’un radar nouvelle génération, elles sont capables de vous flasher en roulant et dans les deux sens. Mais n’attendez pas de voir un flash surgir de la voiture pour vous apercevoir que vous rouliez trop vite, ça n’arrivera pas. Grâce à un système infra-rouge, ces radars mobiles opèrent dans le trafic routier totalement incognito. 

Des verbalisations contrôlées 

Pour assurer une totale impartialité des contrôles effectués par ces entreprises privées, les consignes sont strictes : 

  • Un parcours défini par les services d’État
  • Des horaires d’utilisation définis pas les services d’État
  • L’entreprise ne peut ni voir les clichés des verbalisations, ni connaître le nombre d’excès de vitesse constaté
  • Une rémunération en fonction du respect du parcours et du nombre de kilomètres parcourus. 

Pour s’assurer de l'absence d’abus, "les données relevées par les voitures-radar sont envoyées de façon cryptée aux officiers de police judiciaire en charge de la verbalisation", témoignent les services départementaux de la Moselle auprès de France 3 Grand Est

Pour repérer ces voitures, il faudra bien scruter les plages arrière des voitures devant vous. Si vous êtes assez proche, vous pourrez apercevoir le boitier noir rectangulaire utilisé pour lire les panneaux de la voie inverse. 

Retrouvez dans ce diaporama les 6 nouveaux départements dans lesquels les voitures radars vont être mises en service dès ce lundi 17 janvier 2022.

La Haute-Saône (70)

1/6
La Haute-Saône (70)

Dès lundi 17 janvier 2022, les voitures radars privées silloneront les routes du départements pour lutter contre les excès de vitesse affirme L'Est Républicain.

La Meurthe-et-Moselle (54)

2/6
La Meurthe-et-Moselle (54)

Les voitures radars privées devraient être mises en circulation le mercredi 19 janvier 2022 dans le département. D'après le Paper Jam, la Meurthe-et-Moselle devrait acceuillir six véhicules. 

La Moselle (57)

3/6
La Moselle (57)

Le département devrait acceuillir six voitures radars privées d'ici mercredi 19 janvier 2022, pour une mise en circulation le jour même indique le Républicain lorrain

Le Bas-Rhin (67)

4/6
Le Bas-Rhin (67)

Il n'y aura que cinq voitures radars privées dans le Bas-Rhin. Comme pour la Moselle et la Meurthe-et-Moselle, elles devraient être mises en circulation le mercredi 19 janvier 2022. 

Le Haut-Rhin (68)

5/6
Le Haut-Rhin (68)

Comme pour la Meurthe-et-Moselle et la Moselle, il y aura six nouvelles voitures radars privées dans le département. Là aussi, elles devraient être mise en circulation à partir du mercredi 19 janvier 2022.

La Saône-et-Loire (71)

6/6
La Saône-et-Loire (71)

Des voitures radars privées devraient arriver dans le département mais pas avant février. Le Journal de Saône-et-Loire indique que cinq radars mobiles seront mis en circulation d'ici mi-février. 

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.