L'hiver arrive et avec lui, le verglas envahit les routes, les rendant dangereusement glissantes. Néanmoins, vous pouvez limiter les risques en adaptant votre conduite. Voici 5 conseils pour conduire en toute sécurité malgré le gel.
Verglas : X conseils de sécurité quand vous prenez le volantIllustrationIstock

Manque d’adhérence, dérapages, freinages difficiles… Lorsque le verglas envahit les routes, la conduite se complique. S’il est généralement déconseillé de prendre le volant en cas de fortes gelées ou chutes de neige, les déplacements sont parfois nécessaires. Mais méfiance ! Le verglas est bien plus dangereux que la pluie et il convient de prendre toutes les précautions pour un trajet en toute sécurité. Avant de prendre la route, il convient de procéder à certaines vérifications :

  • Contrôlez le niveau des liquides de refroidissement et de freins, de l’huile moteur et du lave-glace.
  • Vérifiez vos pneus : ils ne doivent pas être lisses ou sous-gonflés, ce qui augmente le risque de glisser. Vous pouvez également vous munir de pneus hiver.
  • Enlevez le givre : même si vous êtes pressé, prenez le temps de bien enlever le givre de vos vitres pour assurer une bonne visibilité lors de la conduite.

Mais en conduite aussi, la prudence sera de mise….

Conduite sur verglas : les bons gestes à adopter

Lorsque vous roulez par grand froid, avec un risque de routes gelées, le maître-mot est “anticipation”. Ainsi, Vinci Autoroutes recommande de "regarder loin devant vous pour anticiper les ralentissements possibles". Il conviendra donc d’éviter les freinages brusques et les à-coups : freinez de manière progressive et utilisez le frein moteur autant que possible. En clair, adoptez une conduite souple !

En outre, pour éviter un accrochage avec les autres usagers de la route, réduisez votre vitesse et augmentez les distances de sécurité. Le verglas décuple considérablement les distances de freinage : selon Autonews, elles peuvent être multipliées par dix ! Les grandes distances de sécurité vous éviteront d’emboutir le véhicule qui vous précède.

"Méfiez-vous des zones à risque", ajoute Vinci Autoroutes. Ponts, virages, pentes, sorties d’autoroute… Là encore, il faudra anticiper à l’approche de ces endroits. Selon la société, les ponts sont les plus exposés au vent et à l’humidité. Les virages, quant à eux, peuvent présenter un danger car ils "vous demandent de modifier votre trajectoire" et la visibilité y est moindre.

Si malgré tout, vous dérapez, ne paniquez pas ! Pensez à contre-braquer (si l’arrière de votre véhicule glisse vers la droite, tournez le volant à droite et vice-versa) pour ne pas partir en tête-à-queue.

Astuce bonus : si vous ne parvenez pas à avancer sur de la neige ou de la glace, démarrez en seconde pour réduire le risque de patinage.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.