Le PTZ, pour prêt à taux zéro, permet de financer une partie d'un achat immobilier. Découvrez comment simuler votre capacité d'achat dans le cadre de la souscription de ce crédit immobilier aidé par l'État.
iStockIstock

Prêt à taux zéro: ce qu’il faut savoir pour calculer sa capacité d’achat

Le prêt à taux zéro permet de financer une partie d'un achat et doit être complété par un ou plusieurs crédits immobiliers, ainsi que par un éventuel apport personnel. Pour déterminer le montant du PTZ, il faut tenir compte de la composition du foyer, de la localisation du bien acheté et de sa valeur. En effet, seul un certain pourcentage du coût de l'acquisition pourra être assumé par le prêt à taux zéro. Le coût de l'opération comprend à la fois le montant alloué à la construction ou à l'achat, ainsi que les honoraires de négociation. À noter que les frais de notaire et les droits d'enregistrement ne sont pas pris en compte.

PTZ: les plafonds et taux applicables

Pour calculer sa capacité d’achat, il faut tout d’abord savoir que le coût maximal sur lequel le PTZ est défini est plafonné. À titre d'exemple, un couple achetant un bien en zone A pour une valeur de 300 000 € pourra calculer le PTZ seulement sur le plafond autorisé par la loi, à savoir 210 000 €. Lors de la souscription de ce prêt immobilier aidé, le montant du PTZ est plafonné dans le neuf à 40 % du coût total de l'opération (pour les zones A et B1) et à 20 % pour les zones B2 et C. Notre couple pourrait ainsi obtenir un prêt à taux zéro d’une valeur maximale de 84 000 € (210 000 x 40 %). Pour un logement ancien, le montant du PTZ est de 40 % du coût total de l’opération. Pour vous aider dans vos calculs, les pouvoirs publics mettent à votre disposition plusieurs outils de simulation.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.