Si vous êtes sur le point de souscrire un crédit, d'assurer cet emprunt ou de changer votre assurance, vous risquez d'être déçu. Sa fiscalité va augmenter.
IllustrationIstock

Assurance emprunteur : suppression de l’exonération

Un coût mensuel plus élevé.

Jusqu’ici exonéré de la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA de 9%), le tarif couvrant la garantie décès, déjà lourd dans les mensualités, est désormais imposé.

Telle est la résultante de l’application de la loi de finances pour 2019. L’ensemble des contrats signés depuis le 1er janvier y sont donc assujettis.

Cette mesure a été instaurée pour compenser les pertes à venir d’Action Logement après l’adoption de la loi Pacte. Une chute du nombre d’entreprises participantes à l'effort de construction, le "1% logement", est en effet à prévoir, rappelle l’Express.

Conséquence, si les assureurs décident de répercuter 100 % de la hausse de taxe sur les prix, vous devrez débourser en moyenne 3,65 euros supplémentaires par mois, selon le gouvernement. Cette somme peut toutefois varier en fonction de votre profil (âge, état de santé…).

A lire aussi :  Renégociation assurance emprunteur : ces pièges à éviter

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.