IllustrationIstock
Si vous êtes sur le point de souscrire un crédit, d'assurer cet emprunt ou de changer votre assurance, vous risquez d'être déçu. Sa fiscalité va augmenter.
Sommaire

Assurance emprunteur : suppression de l’exonération

Un coût mensuel plus élevé.

Jusqu’ici exonéré de la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA de 9%), le tarif couvrant la garantie décès, déjà lourd dans les mensualités, est désormais imposé.

Telle est la résultante de l’application de la loi de finances pour 2019. L’ensemble des contrats signés depuis le 1er janvier y sont donc assujettis.

Cette mesure a été instaurée pour compenser les pertes à venir d’Action Logement après l’adoption de la loi Pacte. Une chute du nombre d’entreprises participantes à l'effort de construction, le "1% logement", est en effet à prévoir, rappelle l’Express.

Conséquence, si les assureurs décident de répercuter 100 % de la hausse de taxe sur les prix, vous devrez débourser en moyenne 3,65 euros supplémentaires par mois, selon le gouvernement. Cette somme peut toutefois varier en fonction de votre profil (âge, état de santé…).

A lire aussi :  Renégociation assurance emprunteur : ces pièges à éviter

Assurance emprunteur : des craintes d’abus

Alors que depuis un an, il est possible de résilier chaque année l’assurance d’un prêt (à condition de souscrire à un nouveau contrat offrant des garanties au moins équivalentes), ce changement inquiète.

"Nous craignons notamment que les banques s'en servent pour faire peur à leurs clients souhaitant résilier leur assurance emprunteur, qu'elles ne les en dissuadent en leur disant que s'ils changent de contrat, ils subiront la nouvelle fiscalité", dénonce Astrid Cousin, du courtier Magnolia.fr.

Mais, heureusement, comme le notifie Jean-Sébastien Nénon, des Furets.com, cette augmentation fiscale ne remet pas en cause l’intérêt financier du changement d’assurance."Même si les assureurs répercutent intégralement la taxe, elle ne met pas en péril le gain réalisable en passant en délégation. Les profils susceptibles de réaliser le plus d'économies sont les salariés, dont le prêt court encore au moins sur cinq ans, qui ne fument pas, sont en bonne santé, et plutôt jeunes," rapporte l’Express.

Assurance emprunteur : comparez les offres

Vous vous demander si changer d’assurance vaut vraiment le coup ?

Une seule solution, comparer les offres : tarifs, garanties, mensualités fixes ou variables, exclusions et franchises… Tout doit être minutieusement examiné.

Pour vous aider dans cette démarche, n’hésitez pas à utiliser les divers sites prévus à cet effet, comme meilleurtaux.com, empruntis.com ou encore lesfurets.com.

Avant de choisir une nouvelle assurance emprunteur, veillez à prêter attention à la date d’échéance de votre contrat actuel. Car la résiliation doit s’effectuer au moins deux mois avant celle-ci.

Vous ne parvenez pas à retrouver cette fameuse date ? Référez-vous à la cette utilisée sur le site de votre assurance (signature de l'offre de prêt, de l'assurance, date d'effet de l'assurance...).

A partir du second trimestre 2019 au plus tard, cette date d’anniversaire correspondra, pour tous les contrats, à la signature de l’offre de prêt. Ceci afin d’éviter toute confusion et abus de certaines banques.