Le budget auto des Français ne cessent de grimper. Voici comment le minimiser en parvenant à réduire le montant de votre assurance auto.
Assurance auto: 6 astuces pour payer moins cher

Augmentation du coût de la main d’œuvre et des réparations, hausse des accidents… Les tarifs d’assurance auto évoluent chaque année en raison de divers paramètres.

Selon le cabinet de conseil Facts & Figures, l’élévation de la prime d’assurance devrait être modérée en 2022. Elle devrait se situer entre 0,5% et 1%. Certaines compagnies pourraient cependant aller jusqu’à 2% de plus. Bonne nouvelle toutefois pour les assurés des groupes mutualistes, au sein desquels l’augmentation devrait être proche de 0%, d’après les estimations de Cyrille Chartier-Kastler, président fondateur du cabinet Facts & Figures.

Notons néanmoins que la forte chute du nombre de sinistres auto en 2020 (télétravail, limitation des déplacements…) auraient due bloquer la hausse tarifaire. Car, ces nouveaux modes de vie liés à la crise sanitaire représentent une diminution du risque couvert pour les assurances auto.

Comment expliquer alors cette évolution ?

Assurance auto : ces facteurs qui expliquent le bond tarifaire

D’un autre côté, la pandémie a augmenté le risque d'autres branches de l'assurance. Cela concerne notamment les compagnies qui couvrent l'exploitation des entreprises. Elles ont en effet dû les indemniser pour leurs pertes liées aux restrictions sanitaires. Ce surcoût a donc été répercuté sur les contrats d'assurance auto.

S’ajoute à cela le prix des réparations automobiles (pièces détachées principalement), qui a bondi de plus de 6% en 2020. C'est principalement le prix des pièces détachées qui est concerné par cette augmentation. En cause, entre autres :

  • La progression des véhicules de type SUV, qui possèdent des pièces de plus en plus sophistiquées, difficiles à produire, et donc onéreuses.
  • L'entrée en vigueur de la loi Climat et Résilience le 22 août 2021 : elle a mis fin au monopole des constructeurs automobiles sur les pièces de rechange. Du fait de la concurrence accrue, les prix ont donc explosé (en moyenne +5,8% sur la base de 230 modèles de véhicules).

Quelles sont alors les solutions qui s’offrent à vous pour réduire la note de vote assurance auto ? Voici quelques astuces dans notre diaporama ci-dessous.

Faites jouer la concurrence chaque année

1/6
Faites jouer la concurrence chaque année

La résiliation de votre contrat d’assurance étant possible dès le 1er anniversaire, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence via un comparateur en ligne. Car les meilleurs prix sont généralement réservés aux nouveaux assurés, note le comparateurassurance.com.

Optez pour un assureur direct

2/6
Optez pour un assureur direct

Disponible par téléphone ou en ligne, un assureur direct ne dispose pas de réseau physique. Il propose ainsi généralement des tarifs minorés.

Regroupez vos contrats d’assurance

3/6
Regroupez vos contrats d’assurance

Auto, habitation, mutuelle…Si vous choisissez un assureur pour l’ensemble de vos contrats, vous pourrez probablement négocier un tarif préférentiel.

Ajustez votre contrat à vos besoins

4/6
Ajustez votre contrat à vos besoins

Valeur de la voiture, fréquence d’utilisation, nombre de kilomètres parcourus… En ajustant votre contrat à vos réels besoins, vous pourrez réduire la prime annuelle.

Préférez le paiement annuel

5/6
Préférez le paiement annuel

Si vous payez votre prime en une seule fois, vous bénéficierez d’une réduction par rapport à un paiement mensuel.

Inutile de déclarer les sinistres mineurs

6/6
Inutile de déclarer les sinistres mineurs

Il peut être plus avantageux en cas d’accrochage mineur de régler directement la réparation, sans la déclarer à votre assurance. 

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.