Vous n'avez absolument pas prévu votre succession ? L'Etat a une solution. Mais elle pourrait ne pas vous plaire...
Succession : qui récupérera vos biens si vous n'avez pas désigné d'héritiers ?IllustrationIstock

 

Héritage : que se passe-t-il si vous n’avez rien prévu ?

Ne pas prévoir sa succession ne signifie pas que votre argent et vos biens n’iront pas à votre famille après votre décès. Dans une situation pareille, c’est la loi qui établit comment vos effets seront répartis entre vos proches.

A lire aussi : Succession à l’étranger : attention, vous pouvez être déshérité !

Parmi eux, vos premiers héritiers seront toujours vos enfants, rappelle Capital. Et ce, même s’ils sont le fruit d’une précédente union. En pratique, les descendants du défunt constituent le premier ordre  d’héritiers, tels que classés par le Code civil. Si vous avez des enfants, ils auront donc la priorité sur vos parents, vos frères et sœurs (2ème ordre) mais aussi vos grands-parents (3ème ordre) ainsi que vos oncles, tantes et cousins (4ème ordre). Leur existence prive mécaniquement les autres de la succession, souligne le magazine. Si certains des enfants sont décédés, leurs propres enfants peuvent également récupérer une partie de vos biens. Par ailleurs, les enfants d’un autre lit bénéficient des même droits que ceux de l’union en cours. Ils n’ont pas, toutefois, de droits sur l’héritage de votre nouveau conjoint.

En cas de mariage, le conjoint survivant bénéficie aussi d’une part minimale d’héritage. En revanche, le concubin ne perçoit rien, tandis que le pacsé ne pourra récupérer qu’un droit d’occupation de votre logement… Pour un an seulement. Peu importe combien de temps vous avez vécu avec eux, si vous ne prenez pas de dispositions particulières pour anticiper votre succession, ils ne bénéficieront de rien de plus.

Héritage : l’Etat peut-il récupérer votre argent ?

Si vous n’avez pris aucune disposition, n’avez pas d’héritiers reconnus et n’êtes pas marié, c’est l’Etat qui récupérera l’intégralité de votre fortune, souligne Capital. Gardez à l’esprit que, même sans enfants, des proches de votre famille sont susceptibles d’hériter (2ème, 3ème et 4ème ordre précédemment mentionné) mais qu’ils ne sont reconnus héritiers que jusqu’au 6ème degré.

A la proche de la retraite ? Faites le point de votre situation avec nos formateurs

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.