L'accompagnement à domicile des personnes dépendantes ou en perte d'autonomie est la condition sine qua non à leur maintien chez eux. Grâce au CESU, l'assistante de vie peut y contribuer grandement par son aide quotidienne. Nous vous éclairons sur les solutions et les moyens d'en bénéficier.
©iStockIstock

 

L'assistante de vie et les soins à domicile

Plus communément appelée AVS (Auxiliaire de Vie Sociale), l'assistante de vie accompagne les personnes fragilisées, ou présentant des nouveaux besoins liés à leur handicap, leur âge ou leur maladie. Elle peut être amenée à s'occuper de l'appareillage aux équipements médicaux, du ménage ou de la préparation des repas. Toujours dans le respect des décisions prises par le personnel soignant, elle peut apporter des soins d'hygiène (hors soins infirmiers). Ce sont des soins à domicile qui entrent dans le cadre de l'assistance des équipes médicales et qui peuvent être pris en charge par le CESU.

Publicité
Publicité

Le CESU facilite l'aide à domicile

Pour bénéficier de soins à domicile afin d'être aidé au quotidien dans le cadre d'une altération temporaire ou permanente de l'autonomie, vous pouvez vous tourner vers les services d'une assistante de vie. Pour en bénéficier, il vous suffit de vous orienter vers un organisme d'aide à domicile, dont les coordonnées sont disponibles en mairie. Pour les plus de 60 ans, contactez le CLIC (Centre Local d'Information et de Coordination) et pour les personnes en situation de handicap contactez la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées). Pour salarier votre AVS, il vous suffira ensuite de vous rendre sur le site du CESU pour bénéficier de la simplification de la rémunération du personnel à domicile.