Une touriste française âgée de 39 ans est morte ce jeudi 10 décembre après avoir été attaquée par un requin sur l'île de Saint-Martin, dans les Antilles. La victime avait une jambe arrachée et son corps présentait plusieurs traces de morsures.
Une touriste française tuée par un requin sur l'île de Saint-MartinAFP

Une touriste française âgée de 39 ans est morte ce jeudi 10 décembre après avoir été attaquée par un requin sur l'île de Saint-Martin, dans les Antilles. La victime avait une jambe arrachée et son corps présentait plusieurs traces de morsures, selon le média local Le Pélican.

Comme le rapporte Le Figaro, la jeune femme, qui passait une année sabbatique sur l'île, était en train de nager à 150 mètres du bord de la grande plage de la Baie Orientale, sur la côte atlantique de l'île, un secteur hautement touristique, quand "elle s'est mise à crier", a indiqué Mikael Doré, le secrétaire général de la préfecture. "L'une des personnes venue pour tenter de la secourir a vu un requin à proximité", a-t-il détaillé. La Françaises était venue se baigner avec une amie, qui est sortie de l'eau avant elle et a entendu ses cris venant du large depuis la plage.

Deux personnes, dont un moniteur de kitesurf, sont parties à bord d'une embarcation pour tenter de la secourir, en vain. Le bateau envoyé a en effet retrouvé le corps flottant de la femme inconsciente, la jambe arrachée et perdant beaucoup de sang, selon la gendarmerie. Prise en charge, elle a finalement succombé à ses blessures.

Dernière attaque de requin à Saint-Martin en 1995

Le corps de la victime de 39 ans a été pris en charge par une ambulance mortuaire et sera autopsié pour déterminer avec précision les causes de sa mort. Les activités nautiques et la baignade ont été interdites dans le secteur pour 48 heures. La dernière attaque de requin à Saint-Martin remonte à 1995.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.