Ce lundi 2 mai est diffusé le téléfilm "Handigang" avec Alessandra Sublet et Théo Curin sur TF1. Une fiction portée par l'animatrice jouant une mère célibataire d'un fils handicapé, venue bousculer les clichés sur le handicap au quotidien. Explications.
Handigang (TF1) : trois indiscrétions sur le téléfilm avec Alessandra Sublet© JEAN-PHILIPPE BALTEL / 3EME ŒIL PRODUCTION
Sommaire

Handigang : un téléfilm adapté d’un célèbre roman

C’est le premier rôle à la télévision pour Alessandra Sublet. Ce lundi 2 mai est diffusé Handigang, le téléfilm événement à découvrir dès 21h10 sur TF1. Une fiction réalisée par Stéphanie Pillonca qui a également écrit les dialogues avec Marine Gacem, comme l’indique le communiqué de cet unitaire. Avant de découvrir les premiers pas de l’animatrice et jurée de Mask Singer en tant que comédienne, voici ce qu’il faut savoir sur la fiction.

À noter tout d’abord que le téléfilm Handigang est inspiré du roman éponyme de Cara Zina, paru en 2017 aux éditions Libertalia. Au cœur de son livre, on découvre l’histoire d’une mère célibataire qui élève seule un adolescent handicapé. Ce dernier, scolarisé au lycée, fait partie d’une bande d’amis confrontée aux problèmes d’accessibilité dans leur établissement au quotidien. Ensemble, ils décident de frapper fort en menant plusieurs actions coups de poing, afin de faire bouger les choses.

Voir cette publication sur Instagram

Sauf que le virage militant de l'adolescent inquiète sa mère Nina, l’héroïne jouée par Alessandra Sublet à l’écran, confrontée à de terribles choix. Un rôle de composition qui a beaucoup touché la célèbre quadragénaire. "Par le passé, on m'a proposé des rôles, mais je ne m’y voyais pas. Puis j’ai rencontré Stéphanie Pillonca, la réalisatrice de Handigang, et en passes des essais – car j’avais demandé à en passer – j’ai compris", assure-t-elle dans les pages de Télé 7 Jours.

D’autant que le personnage lui ressemble en quelques points. "Ce n’est pas anodin si Stéphanie me l’a proposé", confirme la mère de famille à nos confrères. "Nina est spontanée, combative, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. C’était important pour la première fois, de ne pas être dans un rôle trop éloigné de moi. Je n’ai jamais pris de cours de comédie".

Pour donner la réplique à l’ex-animatrice de TF1, la réalisatrice de Handigang a fait appel à Théo Curin, un sportif qui a déjà démontré ses exploits dans les bassins, ainsi que ses talents d’acteur à l’écran sur une autre chaîne…

Voir cette publication sur Instagram

Qui est Théo Curin, nageur handisport devenu comédien ?

Né le 20 avril 2000, Théo Curin est un jeune nageur paralympique amputé des quatre membres. Un terrible drame survenu à l’âge de 6 ans, touché par une méningite foudroyante. "À l’hôpital, une dame me lisait des histoires pendant qu’on changeait mes pansements. Parfois j’avais mal, mais je ne me souviens que d’elle et de ses histoires", se souvient le prodige des bassins dans Télé 7 Jours.

Malgré cette douloureuse épreuve, Théo Curin fait preuve de ténacité et de courage pour faire de son handicap une force. "Quand je suis tombé malade, je me suis fait une promesse en sortant de l'hôpital, c'est tout simplement d'oser", confiait l’athlète de 22 ans dans une vidéo relayée sur la page Instagram de TF1. Pari tenu pour cet homme combattif, admiratif du parcours de Philippe Croizon, qui a enchaîné les exploits : vice-champion d’Europe (2016) et double vice-champion du monde handisport (2017), il a récemment brillé en traversant le lac Titicaca entre le Pérou et la Bolivie accompagné de la nageuse Malia Metella et l’activiste Matthieu Witvoet en novembre 2021.

Également mannequin, chroniqueur, auteur et conférencier, rien n’arrête Théo Curin qui s’est aussi fait un nom à la télévision. Contrairement à sa partenaire Alessandra Sublet, le comédien a déjà joué dans plusieurs fictions comme Vestiaires(2017-2018) sur France 2 et Plus belle la vie sur France 3. Jouant le rôle de Sam dans le téléfilm Handigang, il a noué une belle complicité avec sa mère de fiction Alessandra Sublet.

Voir cette publication sur Instagram

Dans les coulisses du tournage avec Alessandra Sublet

Tourné durant l’été 2021 dans la banlieue lyonnaise (en région Rhône Alpes), Handigang réunit pour la première fois Alessandra Sublet et Théo Curin, les deux apprentis comédiens ont très vite noué une belle complicité. Comme l’explique l’ex-animatrice phare de TF1 pour TéléStar.

"Je l'ai vu arriver avec sa petite bouille et tout de suite, j'ai été séduite par son côté très accessible. Quand tu lui poses une question, il répond. Simplement. Je lui ai demandé comment il faisait pour déboutonner sa chemise quand il était avec une gonzesse, par exemple !", affirme-t-elle à nos confrères. "Si nous avons pu faire ce film, c'est aussi parce qu'on n'a pas à traîner de culpabilité en le regardant".

Pour sa première expérience en tant qu’actrice, Alessandra Sublet imposait à la production d’être filmée au naturel. "J'étais à la fois dans l'habitude de la caméra qui ne m'impressionne plus, tout en n'étant plus obligée de la regarder, ni d'être maquillée. D'ailleurs, j'ai demandé à être filmée en restant naturelle. Le maquillage et la coiffure, c'est le cauchemar depuis toujours ! Je suis contente qu'on me voit vraiment", témoigne la productrice qui compte poursuivre sur sa lancée avec de nouveaux projets. En attendant, le résultat de cette fiction solaire et bouleversante est à découvrir dès ce lundi soir sur TF1.

Voir cette publication sur Instagram

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.