Le président de la République n'a pas toujours envisagé sa réforme des retraites comme un simple report de l'âge de départ. A l'origine, il voulait quelque chose de plus ambitieux. Il désire encore transformer le système.
Réforme des retraites : allez-vous échapper au système par points ?Istock

D’aucuns n’hésitent pas à dénoncer une "injustice crasse". D’autres sont peut-être moins virulents mais pas nécessairement plus en accord avec le projet du président de la République. Ce dernier ne s’en cache plus : il réfléchit à la réintroduction de la réforme des retraites dans le calendrier législatif. L’idée, ainsi que l’explique Europe 1, est simple : il s’agit de "couper l’herbe sous le pied" d’une droite particulièrement bien portante à l’issue des élections régionales et qui inquiète tout particulièrement le chef de l’Etat. Mais ce n’est pas tout, note France Info qui a eu l'occasion de s’entretenir avec une "source gouvernementale". L’Elysée veut aussi renouer avec l’image du réformateur qui plaît tant à Emmanuel Macron.

C’est pourquoi les mesures pourraient s’enchaîner dans les mois qui viennent. Toutes ne concerneront évidemment pas le système de retraite hexagonal - le président de la République a mis plusieurs casseroles sur son feu - mais ce dernier occupe une part importante des transformations envisagées. En théorie, assurent nos confrères, l’exécutif doit trancher cette question avant la mi-juillet. Le Figaro, dans son billet hebdomadaire "Les Indiscrétions", soutient cependant que la décision pourrait survenir plus tôt que prévu. Pour l’heure, affirment les proches du Palais, aucun scénario n’a pris le pas sur les autres. Certains sont pourtant très discutés dans la presse…

Réforme des retraites : Emmanuel Macron ne veut pas enterrer son projet initial

Une chose est sûre : le projet initial, dont Emmanuel Macron reconnaissait récemment qu’il était vecteur d’inquiétudes et ne pouvait pas être repris en l’état, n’est pas abandonné. N’en déplaise donc au patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, qui le prétendait "mort et enterré".

Au contraire, explique l’entourage du monsieur Retraite du gouvernement. il fera son retour… en temps voulu. "Le système à points n'est pas enterré. Il sera au menu des réformes du prochain quinquennat", assurent en effet les proches de Laurent Pietraszewski devant les micros de la radio publique. Quitte à prendre le risque de relancer le mouvement de grève massif qui avait bouleversé la France en décembre 2019…

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.